Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 10:47

La tragicomédie de la gauche qui nous a occupé pendant deux semaines a vu son dénouement jeudi dernier : le roi a, enfin, compris qu’il était nu. Naturellement, tous les membres de la media sphère qui s’occupent de notre lavage de cerveaux viennent de nous dire qu’il s’agit d’un acte digne d’un homme d’état, exécuté avec une élégance et un sens des responsabilités inédits, bref, admirables. Et cela, juste quand les résultats des promesses faites en 2012 commençaient à apparaître. Serait-ce vrai ?

Pour être élu en 2012 (tout en bénéficiant d’un « référendum » anti-Sarkozy, du ralliement du maire de Pau et de 90% des votants de la diversité …) F. Hollande a tenu de présenter au pays 60 propositions. Pour me faciliter la vie j’en ai pris un quart et j’ai comparé ce qu’il a promis et ce qui a été réalisé. Voilà le résultat:

Tirez sur l'ambulance !

En paraphrasant le camarade Marchais, « le bilan n’est pas positif ». Certes, la grande réforme sociétale, le mariage pour tous, a été réalisée. Fondamentale pour l’avenir de la France, n’est-ce pas ?

Mais, F. Hollande, pour montrer son sérieux, s’est engagé aussi sur des des chiffres :

- La réduction de la dépense publique (aujourd’hui 44,7% en Allemagne – 56,6% en France) et du taux de prélèvement obligatoire (aujourd’hui 37% en Allemagne – 47,6% en France) ;

- Croissance promise (voir tableau) – réel moyenne sur 4 années 0, 6% :

Tirez sur l'ambulance !
Tirez sur l'ambulance !

- Déficit public et endettement promis (voir tableau)  réel fin 2015 – déficit 3,8% et endettement public 97 % :

Tirez sur l'ambulance !

L’espoir véhiculé par les projections proposées ne s’étant pas matérialisé, la France de M. Hollande s’est vue « dotée » de UN MILLION de chômeurs supplémentaires et d’une augmentation de la dette de l’ordre de 350 milliards d’euros. On se souvient que F. Hollande a dit haut et fort « Mon devoir est de permettre le changement. Un vrai changement. Je suis candidat à l’élection présidentielle pour redonner confiance aux Français et faire redémarrer le progrès » Et pour raffermir son engagement il a promis l’inversement de la courbe du chômage pour la fin de 2013 en liant son sort à ce sujet. Inconscient ? Menteur irresponsable ? Piètre gestionnaire du pays ? Choix multiple mais le cumul n’est pas interdit … Au moment où, en annonçant sa décision de ne pas tenter d’obtenir un deuxième mandat, avec un manque de sérieux qui frise l’irresponsabilité, il a prétendu que son bilan est fortement positif. Le drame c’est qu’il est le seul à le croire. Un peu  de dialectique n’est pas de trop : si le bilan est bon pourquoi ses propres partisans croient le contraire et si le bilan est bon pourquoi ne pas briguer un deuxième mandat ? Mais c’est toujours comme cela : le peuple (maudit soit-il …) ne croit pas, à plus de 90%, que le bilan est bon et qu’il pourrait obtenir un deuxième mandat. Certes, il devrait changer le peuple mais …

Le peuple ne le croit plus car, par exemple, trois phrases (que je choisis) de son anaphore de 2012 son restées sans suite :

 1. « Moi président de la République, je ne serai pas le chef de la majorité, je ne recevrai pas les parlementaires de la majorité à l'Élysée.

2. Moi président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit en chaque instant exemplaire.

3. Moi président de la République, j'introduirai la représentation proportionnelle pour les élections législatives, pour les élections non pas de 2012, mais celles de 2017, car je pense qu'il est bon que l'ensemble des sensibilités politiques soient représentées…

On sait ce qu’il en est : il a fait venir les parlementaires de gauche à des déjeuners à l’Elysée car il s’est comporté non pas en président mais en chef de la majorité de gauche, il a eu un comportement pour le moins non exemplaire en arrivant à l’Elysée avec sa deuxième concubine qu’il a abandonné en faveur d’une troisième, et quant au vote des étrangers habitant la France … ce n’est pas demain la veille qu’il le fera admettre.

De plus, cerise sur le gâteau, il a bénéficié de l’aura d’un bouquin de 662 pages (que l’on lit du début à la fin avec effroi et incrédulité) qu’il a donné l’autorisation d’écrire à deux journalistes de gauche (la gauche trotskiste du Monde) en acceptant de ne pas connaître son contenu avant sa publication. Bouquin qui, tout en étant un « Exercice d’admiration » (E. Cioran) dévoile un portrait insupportable fait de cynisme (par rapport au peuple, les « sans dents ») et de mensonge (avouer qu’il a constamment menti aux allemands en faisant des promesses tout en sachant qu’il ne pourra les tenir) est la goutte d’eau dans le vase déjà plein. Bouquin qui, par moments dévoile de vrais secrets d’état.

Alors ? Au contraire de l’usuel « il ne faut pas tirer sur une ambulance » je crois que c’est le moment de le faire au lieu d’admirer celui qui a fait perdre à la France cinq années après les périodes de glaciation (Brejnev …) de Jacques Chirac et François Mitterrand. Pauvre France

Partager cet article

Repost 0
Published by martin
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens