Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 18:55

 

Grand événement mondial (à part la confirmation de l’attribution des Jeux Olympiques 2024 à Paris), la nouvelle génération d’iPhone : par delà des ajouts remarquables (charge de la batterie par induction, par exemple) un changement majeur apparaît : la reconnaissance faciale. Moins d’une chance sur un million de pouvoir ouvrir l’appareil s’il ne reconnaît pas son propriétaire. Et ce qui distance totalement le système utilisé par Apple d’autres applications de reconnaissance faciale (qui peuvent être prises en défaut en montrant à l’appareil une photo du propriétaire…) c’est une technique révolutionnaire dont les éléments constitutifs se trouvent dans une puce inviolable – même pour Apple.

Attendez, pourquoi faire de la pub à Apple ? Parce que ce dont il est question est d’origine israélienne !

En effet, Apple a acheté trois sociétés israéliennes pour un peu moins de 500 millions de $ qui ont conçu et réalisé la prouesse dont on parle. Il s’agit de :

  • PRIME SENSE qui est l'origine du capteur Kinect des Xbox (transcrire sur écran vidéo les mouvements physiques d’un joueur), avait inventé le concept de projection de points infrarouges invisibles sur un élément (le visage, pour l’iPhone) afin de le modéliser en 3D par des capteurs spéciaux (Le Figaro, 14.09.17) ;
  • LinX - qui utilise un logiciel pour extraire des informations de profondeur pour chaque pixel afin de créer une carte utilisée pour la reconstruction d'images 3D ; la société construit également des caméras pour "tablettes et ultra-books" et ses technologies ont été utilisées pour améliorer les performances des caméras des familles iPad et Mac. (Business Insider, 02.15)
  • Real Face qui est le créateur de l'application Pickeez: un moyen amusant et novateur d'apprécier les photos : un logiciel de reconnaissance faciale choisit automatiquement les meilleures photos de chaque plate-forme dans laquelle les photos de l'utilisateur sont stockées. (Forbes, 02,17).

Bien sûr, les techniques/technologies de ces sociétés ont eu (ont) des applications militaires/sécuritaires. On se souvient qu’elles ont été proposées à la France (contrôle/identification personnes à risque), retenues par les décideurs techniques, mais que les « hautes autorités politiques » ont interdit, il y a environ deux ans, leur acquisition. Des attentats en France auraient pu, peut-être, être évités car les « militants » islamistes qui en ont été à l’origine ont traversé le pays avant (et après ?) sans que personne les reconnaisse.

 

Applications militaires de « l’Etat start-up » (E. Macron, 2016) ? Regardez deux qui viennent d’être présentées :

 

Carmel – un tank de 35 tonnes commandé par seulement deux opérateurs (et ayant certaines qualités existant sur les « drones ») disposant non seulement d’une protection physique avec des matériaux spéciaux équivalente à 35cm d’acier (!?) mais aussi d’une protection active 360° qui rend toute attaque, avec des RPG ou équivalents, inefficace. Pas besoin de rappeler qu’il dispose de plusieurs systèmes de tir et d’une détection/destruction automatique des IED qu’il détecte. Le dernier modèle précédent (Merkava IV) était, déjà, considéré comme se trouvant parmi les dix meilleurs tanks existants :

 

 

SMASH - un nouveau système d'arme à feu qui est censé assurer que les soldats ne touchent que leurs cibles et pas des personnes innocentes. Le soldat utilise un système de visée électro-optique qui verrouille sur une cible : en appuyant sur la gâchette la balle touche uniquement la cible verrouillée.

 

 

 

Plus des drones, y inclus un « sous-marin » (?!) contrôlé par un Sonar sans équivalent par rapport à tout ce qui existe, plus, plus, plus…

 

Plus de sociétés inscrites au Nasdaq que toute l’Europe, les industries de pointe représentant plus de 40% du PIB, 30% des exports d’origine « haute technologie », une croissance annuelle du PIB d’environ 4% depuis des années, bref, un ilot de stabilité, développement, de bien être (où il fait aussi bien vivre qu’au… Luxembourg, selon une enquête de l'ONU) dans une mer apocalyptique – le Proche Orient. Mais vilipendé, en permanence, pour ceci, pour cela, par la « communauté internationale » à l’extérieur et par sa « gauche » à l’intérieur. Haï pour ses succès par les « masses arabes », par idéologie par l’extrême droite et par l’extrême gauche et… par pas mal de racisme venant du christianisme et repris, avec quel enthousiasme, par l’islam.

 

Tout cela en dépensant plus de 6% (2016) de son PIB pour sa défense -soit le septième pays au monde- car l’état de guerre entre elle et les pays arabes (exception faite de la Jordanie et de l’Egypte) est toujours présent. Plus celui avec les belligérants « asymétriques » (Hamas, Hezbollah, etc.,)

 

Qui dit mieux ?

Partager cet article

Repost 0
Published by martin
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens