Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

16 mai 2018 3 16 /05 /mai /2018 21:08

Et de nouveau Gaza. Ils ont déjà essayé les fusées (artisanales…), les mortiers, des fusées « perfectionnées », des rapts de soldats ou de civils, « les kamikazes », les commandos marins et, naturellement, la Cour de Justice Internationale, ils ont réussi à avoir avec eux la presse bien-pensante internationale et… même le sultan d’Ankara qui vient d’accuser Israël de « commettre un génocide » à Gaza. Venant du dictateur turc qui justifie le génocide des arméniens (premier du dernier siècle) et qui liquide les kurdes de Turquie, de Syrie, de l’Irak en imposant aux survivants la sharia (Affrin par exemple), la chose est poignante. Mais l’ignoble ignominie turque n’empêche pas Mme May, en recevant le sultan, de demander avec lui « une enquête indépendante » pour ce qui se passe à Gaza.

Qu’est-ce-à-dire « indépendante » ? Il faut être aveugle pour ne pas voir, sur toutes les télés du monde, des hordes essayant d’entrer sur le territoire d’un État qui n’en veut pas d’eux.

Ce qu’ils n’avaient pas encore expérimenté, ils le font maintenant : le suicide commandé. A dessein, en pleine connaissance de cause, on envoie des jeunes et des moins jeunes, souvent des femmes et parfois des enfants, essayer de franchir une barrière de séparation valant frontière avec Israël.  Et tout ce qui est anti-israélien, en cœur, déclare qu’un État de droit (Israël) ne peut pas se permettre de tuer des « manifestants pacifiques, non armés ».

Quelle galéjade… si les « manifestants pacifiques arrivaient à traverser la barrière ils feraient quoi ? Écoutez le dirigeant du Hamas, Yahya Sinwar, qui a déclaré le mois dernier : «Nous allons abattre leur frontière et nous leur arracherons le cœur.» Et le haut responsable du Hamas Mahmoud al Zahhar déclarant à al Jazeera: «Ce n'est pas une résistance pacifique. Parler de résistance pacifique c’est tromper le people. C'est une résistance pacifique soutenue par une force militaire, par des agences de sécurité et bénéficiant d'un soutien public énorme » Et s’ils faisaient ce qu’ils souhaitent y aurait-il encore un État de droit en Israël ? Comment, dans ces circonstances, des pays Européens, le nôtre en particulier, peuvent-il prendre des vessies pour des lanternes ? Comment M. Macron peut-il « condamner la violence des forces armées israéliennes contre des manifestants » (Communiqué Elysée).

Suicide commandé. Manifestants pacifiques. « Choqué et consterné par la force meurtrière utilisée par les troupes israéliennes contre des manifestants pour la plupart non armés manifestant à la frontière de Gaza ", a déclaré le député Keith Ellison (No2 du Parti Démocrate américain dont les liens étroits avec l'infâme antisémite Louis Farrakhan sont bien connus https://twitter.com/keithellison/status). « Pour la plupart non armés »

Est-il possible que les chancelleries des pays de l’Europe ne soient pas capables de faire la différence entre des assassins en mission suicide et des soldats défendant l’État de droit ? « Qui allez vous croire, moi ou vos yeux qui mentent » (Groucho Marx).

Non, ce n’est pas possible. Mais  ce qu’elles savent c’est que, dans n’importe quelle situation, elles doivent être pour les pauvres palestiniens et contre les oppresseurs israéliens, juifs de surcroît. Et la situation actuelle est idéale pour cela car Israël vient d’enregistrer des succès, l’un d’après l’autre. Pensez-y. La dénonciation du fameux JCPOA par les Etats Unis et ce contre l’avis de l’Europe mais en donnant raison à ce pourquoi Benjamin Netanyahu a bataillé pendant plus de 20 ans, la reconnaissance de jure des Etats Unis du fait que la capitale d’Israël se trouve à Jérusalem, le transfert de l’Ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem et même avoir gagné le concours Eurovision 2018 ...

Ajoutez à tout cela qu’en plein processus d’apaisement de l’Iran que l’Europe est en train de poursuivre, Israël vient de détruire pratiquement la totalité des implantations militaires de l’Iran en Syrie. L’Iran en Syrie. Cela ne trouble personne de voir que le pays qui y installe des milices, des soldats, des supplétifs a ses frontières à 1.600 km de celles d’Israël ?  Que fait l’Iran en Syrie ?

Mais, espérons que cette dernière technique, du suicide commandé, visant toujours à la destruction d’Israël, aura le même succès que toutes les autres déjà essayées. Ce qui est réconfortant, par rapport à l’attitude européenne c’est le changement, non pas de ton, mais de substance qui est en train de se faire jour dans des pays arabes : « Au cours des 40 dernières années, la direction palestinienne a manqué des occasions encore et encore, et a rejeté toutes les offres qui lui ont été faites. Il est temps que les Palestiniens acceptent les offres et acceptent de venir à la table des négociations - ou ils devraient se taire et cesser de se plaindre » (Mohamed ben Salman, Prince Héritier Arabie Saoudite, 30.04.18 - Channel 10, Israël).

Israël a l’habitude des attaques non seulement militaires mais aussi idéologiques et/ou politiques qui viennent, presque toujours, de ceux qui se déclarent ses amis. Et qui voudraient faire son bien contre sa volonté. Mais ce qui est remarquable, surtout pour un pays où, selon le proverbe, «  deux israéliens peuvent constituer un parti et s’il y en a trois on peut voir un parti et une dissidence » c’est ce qui les réunit : la conviction profonde qu'Israël ne peut rien faire pour mettre fin aux appels à sa destruction et éviter les conflits armés périodiques. Sauf de se suicider ce qui, pour l’instant, n’est pas dans son programme.

Mais n’insultons pas l’avenir. Peut-être qu’un jour les palestiniens seront à court d’idées destructrices et fatigués de tous leurs échecs depuis cent ans et de l’incapacité de faire quoi que ce soit de positif, peut-être ce jour-là ils décideront de changer le cours de leur triste histoire.

Dirigés trop longtemps par des hommes corrompus ou violents, ou les deux, les Palestiniens ont échoué et échoué de nouveau à faire de leur mieux pour la paix. Même maintenant, les Gazaouis sapent leur propre cause en recourant à la violence, plutôt que de garder leurs protestations strictement pacifiques. (NYT Editorial Board 16.05.18). New York Times ?

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Liens