Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

26 juin 2018 2 26 /06 /juin /2018 15:08

40 ans après la publication du livre de B-H. Lévy (qui, à l’époque, a fait grand bruit), je me permets d’utiliser son titre (sans payer de droits d’auteur…). Je le fais car ce dont je vais vous entretenir s’inscrit dans une nouvelle forme de barbarie : on inverse les normes qui ont régi une partie de l’humanité depuis des lustres et on en instille de nouvelles dont on ne mesure pas les effets futurs. Le tout sous un prétexte présenté comme postulat, « toutes les cultures se valent, la diversité est une chance »

Les exemples que je vais prendre vous paraîtront, peut-être, curieux, mais si l’on y réfléchit on se rend compte qu’ils constituent autant de pièces de fond que l’on essaye d’adouber sans s’occuper du reste.

Nous sommes au Palais de l’Elysée, la nuit de la musique. Un jeune DJ arrive arborant, inscrit sur son tee shirt, « fils d’immigrés, noir et pédé » Comme s’il y avait de quoi être fier.

Mais cela n’a pas l’air de contrarier notre Président et sa femme, amusés (appréciant ?) par ce qu’ils voyaient. Il n’est pas exclu que l’on leur ait traduit les paroles, obscènes, scatologiques, ignobles de certaines chansons que l’on diffusait au Palais de l’Elysée. Probablement pas car ils parlent tous les deux, plus que correctement, la langue de Shakespeare. Faire cela au Palais de l’Elysée c’est de la barbarie. Mais acceptée par notre Président.

https://encryptedtbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR1nk6OSgbn1o43LRRxJQLbYMNUIFEVsmLJj1lgd-ho0nif0Fti

A l’autre bout de l’Europe les peuples de plusieurs pays, effrayés par ce qu’ils pensent avoir à affronter (une invasion de populations exogènes -presque- en totalité adeptes d’une culture incompatible avec la leur) commencent à se lever et, démocratiquement, élisent des représentants de courants nationalistes. Cela, notre Président n’est pas prêt à l’accepter. Et, urbi et orbi, il condamne « la lèpre nationaliste qui monte en Europe »  (22.06.18). Cela parce que des peuples entiers surtout dans les pays de l’Est de l’Europe, ayant adhéré à l’Union Européenne mais qui ont connu les occupations allemandes et russes (pour évoquer les plus récentes) réfléchissent depuis plusieurs années au fait que, lorsque la crise économique a commencé il y a dix ans, personne ne semblait être en charge de l'économie. Ils réalisent que personne ne semble être responsable des crises provoquées par l’afflux massif de réfugiés et par les problèmes créés par l'immigration. Et que personne ne veut répondre comme du temps de Charles Martel à la crise provoquée par l'Islam conquérant.

Mais, la « lèpre » dont parle notre Président avance. Regardez l’Italie. Regardez l’importance de Gert Wilders aux Pays Bas. Regardez les changements intervenus au Danemark. Regardez l'antisémitisme croissant qui fait ressembler les écoles juives et les synagogues en France et en Allemagne à des bunkers armés. Quant à l’Espagne… premier pays pour ce qui est du développement d’un antisémitisme virulent sous le nom d’antisionisme, regardez : des actions visant le boycott d’Israël promues par « BDS[1] » - ont été approuvées par les Conseils Municipaux de plus de 60 villes parmi lesquelles : Barcelona, Casares (Malaga), Córdoba, Gijón, Madrid, Pamplona, Eulària (Ibiza), Santiago de Compostela, Seville, Zaragoza. (Spain: Ground Zero for Europe's Anti-Israel Movement by Soeren Kern June 23, 2018 https://www.gatestoneinstitute.org/12566/spain-anti-israel).

L’antisémitisme espagnol n’est pas une « lèpre ».

Notre Président, qui connaît le poids des mots, n’a pas utilisé le même terme pour les djihadistes. Selon des statistiques, 30% de ceux qui reviennent en Europe après avoir fait le djihad en Irak ou en Syrie) fussent-ils nationaux européens, comprennent ceux qui ont fait Nice ou Bataclan ou Barcelone ou qui assassinent, en France, des juifs car juifs ou violent une nuit de Noël des femmes blanches à Cologne ou Hambourg. La barbarie à visage humain quand elle est d’origine djihadiste (ou simplement musulmane) n’est pas une « lèpre ». Qu’on se le dise.

Ah, mais. Notre hyperactif Président ne peut pas rester indifférent aux « actes «odieux commis pas l’armée israélienne contre des manifestants pacifiques à Gaza » Il serait trop long de discourir du sujet. Le résumé le plus court « Certains conflits géopolitiques sont moralement compliqués. La guerre entre Israël et Gaza ne l'est pas. Il possède une clarté morale non seulement rare mais atroce. [...] Pour le Hamas, la seule chose meilleure que les juifs morts sont les Palestiniens morts. (C.Krauthammer  www.jewishworldreview.com. January 2, 2009). Il y a presque dix ans. Et notre Président ne l’a pas encore compris

La barbarie à visage humain. Cliché (galvaudé ?) : les israéliens on transformé des déserts en greniers. Au Sud d’Israël, par exemple, du côté de la frontière avec Gaza. Les palestiniens de Gaza, jamais à court d’une bonne idée, ont envoyé depuis quelques semaines des centaines de cerfs-volants incendiaires (certains avec des explosifs) :

 

Le résultat : des milliers d’hectares de cultures diverses incendiés, un mini désastre écologique :

Rassurez-vous, aucune organisation écologiste, ni les verts du monde entier, personne pour protester contre ce qui est de la barbarie. Ou appeler « lèpre » ce qui monte de Gaza (mais pas seulement de là), je veux dire refuser le droit aux israéliens d’avoir leur Etat.

Mais, comme on le sait bien, les israéliens savent réagir. Comment ?

Regardons une séquence TV (23.04.18) :

Un dernier mot : on vient, heureusement, de découvrir en France un groupe qui se préparait à attaquer avec moult armes à feux, explosifs et autres, des objectifs musulmans à l’occasion du prochain (car il y en aura un…) attentat. Des nuits de Saint Barthélémy qui se préparent ?

 

[1] Le BDS = Boycott Désinvestissement Sanctions est un phénomène mondial engendré par  des antisémites modernes. Qui part  de l'acceptation de l'improbabilité de vaincre Israël par le biais militaire  - confrontation ou attaques terroristes. L'objectif est le même : l’éradication du pays juif de la rivière à la mer. BDS essaie de pousser la communauté internationale à condamner Israël comme un État paria et ostraciser tous ceux qui le soutiennent : les sionistes. Les Juifs. (Angel Mas, Président ACOM – Espagne)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Liens