Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

18 avril 2020 6 18 /04 /avril /2020 19:16

Trois questions ressortent des commentaires que les lecteurs du blog ont bien voulu faire après les trois textes mis en ligne depuis le 26 mars.

Comparaison France – Allemagne – Le 03.04.20 notre Premier Ministre, en répondant à la question « pourquoi la France a plus de décès que l’Allemagne » disait « on ne sait pas pour le moment mais il se pourrait que les chiffres soient décalés, attendons–voir dans quelques semaines »

Le 03.04.20 l’Allemagne avait annoncé 1.111 décès pour 86.803 personnes confirmés infectées soit un ratio de 1,28% ; au même moment la France indiquait 5.774 décès parmi les 59.105 confirmés soit un ratio de 9,11%. Quinze jours après le ratio pour l’Allemagne est de 2,94% pour 137.698 confirmés et la France 10,86% pour 165.027 confirmés. En clair (un peu de maths ...), pendant les quinze derniers jours 2.937 personnes sont décédées en Allemagne et 12.147 (quatre fois plus) en France. Pendant la même période, la France a suivi une trajectoire dite italienne en passant de la troisième plus mauvaise position en Europe à la deuxième :

Naturellement, il est légitime de demander pourquoi. Les deux explications majeures sont (a) le nombre de personnes testées (aujourd’hui environ 500.000/semaine en Allemagne, 175.000/semaine en France) car plus on détecte vite les infectés plus on les soigne vite, et (b) le nombre de lits « de réanimation » disponibles (au départ 28.000 en Allemagne, 5.000 en France, aujourd’hui plus de 30.000 en Allemagne, moins de 6.000 en France). Ajoutons à cela le mensonge d’Etat dont les conséquences sont visibles et influencent les résultats : le criminel manque de masques de protection travesti en « ce n’est pas nécessaire » proféré pendant moult « points d’information » officiels.

En clair, l’Allemagne était préparée et pour les tests et pour les masques et pour les lits tandis que le système de santé français, réputé le meilleur du monde, selon nos dirigeants, était démuni de tout.

Quo vadis ? L’abnégation du personnel médical, médecins, aides-soignants, administratifs assure encore aujourd’hui le fonctionnement en urgence tout en ayant déprogrammé toutes autres pathologies que le Covid-19, ce qui laissera des traces indélébiles dans la vie de beaucoup. Mais, avec une économie plongée en état de coma profond (moins 30% du PIB cette année, semble-t-il) on devrait avoir du mal à comprendre comment on pourra maintenir le système de santé sans les ressources nécessaires. Une des études se voulant donner à nos dirigeants " food for thoughts « (École d’Économie de Toulouse, alma mater de Jean Tirole - Nobel d’économie) résume (analyse mathématique de haut vol) :

Nos dirigeants ont décidé que l’économie n’est pas prioritaire, forts de leur générosité et de la conviction qu’ils trouveront toujours moyen de s’endetter ou de faire… payer les boches. D’où l’agitation de M. Macron pour convaincre les Pays Bas, l’Allemagne et autres pays qui ont été gérés mieux que le nôtre à « mutualiser » les dettes, créer de Euro bonds, effacer les dettes de certains, etc.,

On commence à avoir des doutes sur l’origine du virus, qu’en est-il ? - On se souvient qu’il nous a été dit que le virus est parti d’une chauve-souris ayant infecté un animal, pangolin, dont la chair était vendue sur un « marché humide » dans la ville chinoise de Wuhan. Avec le temps on a appris qu’il n’y a pas de chauve-souris à moins de 800km de l’endroit où vivent des pangolins ou du marché en cause. Mais on a appris aussi… qu’un Institut de Virologie du niveau 4 (travaux/recherches les plus dangereux) se trouve à quelques jets de pierre du dit marché.

Ce qui m’interroge c’est (i) le rôle que la France aurait joué dans la création du dit Institut et (ii) le fait que ses collaborateurs auraient été formés à Lyon. Et, de plus en plus, on susurre que le virus a contaminé un employé du dit Institut et, ensuite, via le marché ou autrement une partie de la population de la ville. Mais on apprend que (il y a trois jours) le G7 par visioconférence «a constaté mercredi une campagne intentionnelle de désinformation de la Chine au sujet du coronavirus» et « qu’ils appellent à une réforme de l’OMS » Quésaco ? Sauf « l’iMonde » qui, il y a trois jours titrait «Donald Trump veut se défausser sur la Chine des effets de ses décisions» la planète entière sait que l’OMS dirigé par un suppôt de la Chine a couvert, menti, et distribué des fausses informations le tout pour ne pas nuire à ce pays. Comme on sait, aussi, que de fin décembre jusqu’au 23 janvier les habitants de la région n’avaient pas le droit de voyager en Chine (confinement régional) mais pouvaient partir à l’étranger. 2 à 3 millions vers les Etats Unis, 1 million vers l’Afrique et quelques centaines de milliers vers l’Europe (le plus grand nombre vers l’Italie).  Vous avez dit «dissémination voulue» ? Peut-être bien qu’oui, peut-être ….

Sait-on comment s’en sortir ? la suite dans un prochain texte, merci d’avoir la gentillesse de l'attendre

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Liens