Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

4 mai 2020 1 04 /05 /mai /2020 16:20

Donc, les trois sujets que l’on me demande de traiter, sont un coup d’œil « Covid-19 », l’Europe et Israël. Les raisons des lecteurs dont je vais « traiter » les demandes sont, pour l’essentiel :

 

- suivi des graphiques des textes précédents

- «que fait l’Europe» et

- pourquoi Israël se détache significativement des autres grands pays pour les résultats obtenus.

Graphiques – pour ce qui est de notre pays les sources que j’utilise sont John Hopkins Univ., nCoV2019.live, STATISTA et Google ; je prends avec des pincettes les infos des points d’information officiels (pendant longtemps on ne savait pas ce qui se passait dans les EHPAD pour arriver à constater que la moitié de décès du pays -Covid-19- vient de ces établissements).

Deux graphiques mes semblent résumer la situation actuelle de la France en la comparant avec 4 ou 5 autres pays :

- le nombre de décès par million habitants et

- le pourcentage des décès vs nombre de personnes confirmées infectées

Le nombre de décès par million d’habitants résume, directement ou indirectement, la situation réelle du pays face au Covid-19. Accessoirement, il permet une comparaison scalaire rapide avec la situation d’autres pays. Selon le graphique, le nombre de morts/million d’habitants est, en France, presque deux fois plus grand qu’aux Etats Unis, presque 5 fois plus grand qu’en Allemagne et… 14 fois plus grand qu’en Israël. Pourquoi ? 6ème puissance mondiale, la France, par la faute impardonnable de plusieurs gouvernements (des deux derniers quinquennats) a péché (pêche) et pour sa préparation pour une éventuelle pandémie et par sa réaction, disons en mars, devant l’événement annoncé depuis décembre 2019 (lisez Jean-Michel Quatrepoint : « Ce qui nous attend au sortir du confinement est colossal » Le Figaro – 23.04.20). L’Allemagne, et encore plus Israël, ont été mieux préparés (nombre de lits de réanimation, équipements, masques, etc.,) et ont pu mieux réagir, plus tôt et plus vite.

 

Les données en dessous du graphique  indiquent, sur une période de 10 jours les indices idoines pour deux pays qui n’ont pas choisi le confinement général, faisant confiance et à la discipline de ses citoyens et visant l’immunité générale (herd immunity). Regardez bien, presque deux fois moins de décès qu’en France et en UK, presque trois fois moins qu’en Espagne. Mais ces données laissent entrevoir une autre vérité : sur dix jours le nombre de décès a très peu augmenté, les pays qui ont choisi le confinement général ont sensiblement plus de décès d’une manière incrémentale et quand des porteurs du virus (asymptomatiques ou pas) sortiront du confinement…les décès continueront.C’est comme ces pays poussaient à l’augmentation du nombre de leurs morts !

 

Le deuxième graphique va dans le sens des dernières lignes.

 

Les pays (dont la France) qui ont choisi le confinement général voient le nombre des personnes détectées comme infectées se «transformer» en décès avec des pourcentages deux ou trois fois supérieurs à celui de l’Allemagne pour ne pas évoquer Israël. Ceci justifie les dernières lignes du dernier paragraphe. Et parce que ce qui nous intéresse c’est la France, il faut savoir que seulement 12% de nos concitoyens se disent optimistes pour l’avenir, ils sont 53% en Autriche… (Le Monde 02.05.20).

 

L’Europe –étant la « deuxième puissance mondiale » (nombre habitants, PIB, etc.,), on était en droit d’attendre qu’elle se manifeste d’une manière massive et précise face à un événement qui mettait en cause l’existence de ses pays voire son existence même. Pas besoin de grossir le trait, son comportement a été (est) lamentable. On se souvient, le Sieur Macron «l’Europe nous protège» Tu parles, Charles ! L’Italie sur le point de se défaire, Bruxelles a oublié «la solidarité» Dans une tribune parue jeudi 2 avril dans la presse italienne, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a «exprimé ses regrets à l'Italie pour le retard de réaction de l'UE face la pandémie de coronavirus» Et à part cela ?

Bruxelles a laissé les 26 états se débrouiller seuls face à un événement pour lequel peu d’entre eux étaient préparés. Curieusement, la France moins bien préparée (nombre de lits de réanimation/mille habitants) que la Pologne, Lituanie, Hongrie, Tchéquie… (Statistiques de l'OCDE sur la santé). Et les résultats de l’absence coupable de l’entité qui devait nous protéger sont là pour la condamner : sur les 247.500 morts au monde (à ce jour), l’Union Européenne en compte 137.500 ! Et si on regarde à la loupe on constate que les cinq pays les plus importants de l’Union (France, UK, Italie, Allemagne, Espagne) décomptent 114.500 décès tandis que les 21 pays restant (pays de l’Est, pays du Nord, Grèce, Chypre, Malte) ne comptent que 23.000 morts (John Hopkins Univ.). L’Union Européenne compte deux fois plus de morts que les Etats Unis (67.700).

Se réveillant tard et, encore somnambule, la Banque Centrale de l’Europe a annoncé qu’elle mettait à la disposition des 26 pays des ressources de 500 milliards d’euros ! Pour 26 pays et une population de 450 millions d’êtres. Les Etats Unis (330 millions d’habitants) viennent d’engager, déjà 2.500 milliards de $ en attendant un nouveau paquet d’encore 500 milliards. Faites le calcul, presque 6 fois plus que l’Europe soit 10 fois plus par habitant !

Mais une fois réveillée… elle vient de prendre deux décisions majeures :

- lancer un téléthon mondial pour collecter 7,5 milliards d’euros pour financer le développement d’un vaccin contre le Covid-19. Un téléthon. Quelle rigolade !

- 13 pays (UK, Germany, France, Irlande, Pays Bas, Italie, Espagne, Suède, Belgique, Danemark, Finlande) viennent de «mettre en garde» pour et menacer Israël si elle procède à l’annexion de territoires situés au-delà des lignes de cessez-le-feu de la guerre (provoquée par les pays arabes et perdue par les mêmes) en 1967 et qui étaient, en réalité, celles de 1948… severe consequences if it moves ahead with plans to annex parts of the West Bank as part of a government coalition deal.

Rendons justice à la moitié de l’Union Européenne, une grande moitié de ses pays (Autriche, Bulgarie, Chypre, Croatie, Estonie, Grèce, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Portugal, Tchéquie, Roumanie, Slovaquie, Malte) ne se sont pas associés à cette absurde menace qui restera lettre morte comme celles relatives au transfert de l‘Ambassade des Etats Unis à Jérusalem, la capitale d’Israël. L’Europe… le monde est en feu, l’Iran avance à grand pas vers la bombe, sa population croit de moins en moins à sa protection mais, elle, s’occupe de ce qui se passe en Israël sans mesurer l’outrecuidance de sa démarche.

Israël – l’essentiel de ce que l’on me demande c’est une explication pour le fait qu’Israël se détache significativement des autres grands pays pour les résultats obtenus.

Oui, c’est vrai, Israël fait montre de résultats incomparablement meilleurs que ceux des pays ayant les meilleurs résultats. Si l’on regarde les deux graphiques, par homothétie des populations, on constate que

- le nombre de morts/million d’habitants est en Israël 3 fois moins qu’en Allemagne, 8 fois moins qu’aux Etats Unis, 14 fois moins qu’en France, 16 fois moins qu’en Angleterre, 18 fois moins qu’en Italie et 21 fois moins qu’en Espagne ;

- le pourcentage de transformation de personnes infectées en décès en Israël est 3 fois moins qu’en Allemagne, 4 fois moins qu’aux Etats Unis, 7 fois moins qu’en Espagne, 9 fois moins qu’en Italie et… 10 fois moins qu’en France ; en clair : on soigne mieux et on sauve plus de condamnés à mort par le virus ;

- la comparaison avec des pays qui n’ont pas choisi le confinement général, pays de même taille (population) montre, elle aussi, que le nombre de décès par million d’habitants est, presque, 10 fois moindre en Israël vs la Suède ou 8 fois moindre vs la Suisse.

Explication ? Multiple. Pays en guerre permanente, organisé pour, premièrement, sauver la vie de ses citoyens quelles qu’en soient les circonstances. Responsable Magen David Adom – équivalent Croix Rouge, mais regroupant des services qui, en France seraient la Sécu, SAMU, SOS Médecins, Pompiers et autres. Les épreuves qu’elle a dû subir ont appris à Israël d’être prête pour toute éventualité. Comme d’avoir une guerre sur trois frontières et la gagner. Deep Knowledge Group a classé Israël comme étant le pays le plus sur au monde pour la réaction à la pandémie à laquelle on a à faire face :

Ajoutez à cela (i) la confiance des citoyens dans la capacité des dirigeants et du pays à faire face, (ii) la solidarité sans faille apprise pendants les cinq guerres et autant d’épisodes de terreur lancés par les pauvres palestiniens (chouchous de la gauche mondiale, subventionnés depuis plus de 50 ans par l’Europe – mais pas seulement), (iii) une réactivité scientifique, technique, productive de tout ce qu’il faut pour vaincre suivie par le moins de bureaucratie possible (les guerres, le manque d’eau, l’armement et surtout la volonté de ne pas se faire abattre – héritage du «plus jamais ça» inscrit en lettres de feu dans la conscience de la population).

C’est ce genre de pays que l’Europe menace de conséquences graves si… Et cela dans un contexte qui, pour d’autres, serait mortifère : 18 mois et trois élections générales sans résultat pour une majorité qualifié à la Knesset, avec un gouvernement en sursis et un autre en formation, Israël fait face en même temps à l’infiltration de l’Iran en Syrie, aux provocations du Hezbollah sur sa frontière avec le Liban et aux mille et une fusées tirées depuis le Hamastan (Gaza) sur les populations civiles israéliennes. Soyons sérieux.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Liens