Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

26 septembre 2020 6 26 /09 /septembre /2020 11:44

Le Président devait exposer, mardi dernier, les orientations du pays et ses décisions concernant un des soucis lancinants, le danger de fragmentation de la République. Il a trouvé urgent de reporter à une date ultérieure (la semaine prochaine ?) son exposé, les dernières convulsions du Covid-19 et des instructions multiples à des moments différents commençant à provoquer des réponses séditieuses de la part des acteurs géographiquement différents.

                  Nos décideurs de la vie ou de la mort d’une partie des français

Cela ne doit pas nous faire oublier ce qui se passe tous les jours dans notre beau pays. Le danger de fragmentation de la République existe depuis de très longues années, depuis que la République a accepté de perdre, par manque de présence, le contrôle de territoires de plus en plus nombreux. Non, je ne reviendrai pas sur ce qui se passe en Seine-Saint Denis ou ce qui s’est passé à Dijon ou à Grenoble. Ce qui attire l’attention depuis quelques temps c’est, comme un prurit, les manifestations, par des signes mineurs, de ce qui risque de nous arriver bientôt. C’est la raison du titre de ce texte. Exemples ?

- Strasbourg. Insultée et frappée parce qu'elle porte une jupe, une étudiante porte plainte. Sur la quinzaine de témoins qui aurait assisté à la scène, aucun n’aurait réagi pendant l'agression, ni après. Une enquête a été ouverte (plusieurs journaux).

- Agressions de jeunes femmes en jupe: le cri de colère d’Isabelle Adjani (Le Figaro 24.09.10).

- Le Monde – lettre de 100 médias - … Pourtant, c’est tout l’édifice juridique élaboré pendant plus de deux siècles pour protéger votre liberté d’expression qui est attaqué, comme jamais depuis soixante-quinze ans. Et cette fois par des idéologies totalitaires nouvelles, prétendant parfois, s’inspirer de textes religieux.

J’aurais pu en prendre une dizaine et constater ce qui est évident : tout ce dont on parle est relatif à la forte pénétration d’un ennemi de la République que l’on s’entête, depuis des lustres, à ne pas vouloir nommer. Qui agresse les jeunes femmes en jupe ? De quels textes religieux est-il question ? Dont «on prétend parfois»… Tous les actes criminels de ce type qui ont eu lieu dans l’hexagone ont vu, sans exception, leurs auteurs se réclamer d’une religion, une seule. Occulter son nom ça sert à quoi ?

Mais il y a mieux (ou pire) à ériger en sujet (souci) nécessaire d’élucider. Car par delà les actes, en apparence mineurs, qui font désagréger le tissus fragile de la société française il faut se demander (je crois), par delà l’appartenance à une religion précise, ces actes ne sont-ils pas des signes avant-coureurs de faits plus graves ?

Quand on regarde les petits ou les grands sauts du comportement des gens dans notre pays, on sait qu’ils apparaissent 12-18-24 mois après qu’ils aient pris naissance aux Etats Unis. C’est comme cela, 45 a apporté le Coca-Cola, ensuite le MacDo, ensuite la libération de la femme, ensuite les familles monoparentales, ensuite…

Aujourd’hui, ce qui nous est promis (si, si, si, ça va arriver) c’est la négation du comportement (humain) admis dans les sociétés démocratiques depuis qu’elles existent. Deux exemples :

  • le révisionnisme historique – détruire les signes principaux laissés par l’évolution du pays (statues, noms divers, etc.,) – comme apogée, traiter la France de champion de l’esclavagisme ;
  • la violence (de toute nature) élevée au rang d’outil de la politique.

Pour cette deuxième catégorie, il faudrait réfléchir à ce que l’on voit déjà aux Etats Unis :

              - Katy Griffin (actrice) avec la tête coupée de DJT :

- De Niro - veut frapper Trump en plein visage «C’est un vaurien, un porc, un chien, un escroc, un artiste de la “bullshit”, un bâtard, qui ne sait pas de quoi il parle » Le Sac de Chips, M. Destrempes, 08.10.16» (remarquez, coryphée de la vertue hollywoodienne il sait de quoi il parle - épisode Paris, …) “Robert De Niro interpellé à Paris. L'acteur a été entendu dans une affaire de prostitution. » A. THORAVAL — Libé, 11 février 1998 ).

- Un (une) prof d’université qui voudrait voir les supporters de DJT morts avant l’élection du 3 novembre (pas «des» mais «les» soit plus de 60 millions …), le fameux Michael Moore …

Et sans vergogne, un ancien Président du World Conference of Religions for Peace (Harvard)

Je sais, on pourra me dire que j’ai choisi, à dessein, des exemples anti-DJT. Mon propos n’est pas là. Ce que je mets en exergue c’est la violence des prises de position et, ce que je crois qu’il arrivera, c’est-à-dire, la même chose chez nous. Vous ne le croyez pas ? Avez-vous essayé de voir ce qui se passe dans, pratiquement, tous les campus universitaires aux Etats Unis et imaginé ce que cela donnera chez nous ? A-t-on oublié que mai 68 chez nous a été la réplique de ce qui s’est passé en Californie en 67 ? Avez-vous pensé à l’ignominie d’un Black Live Matter ou d’une Antifa et de leurs prolongements induits chez nous ? Cela étant, je suis beau joueur, je promets de mettre en ligne, de la même manière, tout exemple de violence qui serait utilisée par l’autre camp.

Certes, vous n’avez vu reproduits dans nos gazettes aucun des exemples que j’ai utilisé. Ce n’est pas fortuit, il s’agit de la désinformation patente, constante, des mêmes dès qu’il s’agit du grand Satan ou du petit Satan.

Titre Le Monde (24.09.20) : «Trump exclut une transition pacifique en cas de défaite» ; Mais l’Article commence avec : «Pendant une conférence de presse mercredi, le président américain a éludé une question sur le lendemain du vote du 3 novembre.» (rouge-MB) «Eh bien, il va falloir voir ce qui se passe», a dit Trump » La malhonnêteté constante du «journal de référence» français devrait laisser rêveur le lecteur. Malhonnêteté ? Oui, car le Monde ne dit pas que H. Clinton a conseillé à J. Biden «Should not concede the election under ANY CIRCUMSTANCES» 25.08.20, The Hill.

Pour le petit Satan c‘est encore mieux, pour annoncer un deuxième confinement là-bas (avec un titre qui rappelle -aux mauvais esprits, n’est-ce-pas, des poncifs antisémites) on ajoute une photo (qui parle plus que mille mots, selon l’adage connu) : elle dit aux lecteurs du journal comment il faut voir Israël.

Justement, l’OCDE vient de publier

et cela mérite que l’on regarde deux graphiques :

qui montrent que l’économie israélienne (durement touchée par le Covid-19) se trouve parmi les pays de l’OCDE qui se portent le mieux et que la dette du pays (en % du PIB) a été et reste, presque, deux fois plus faible que la moyenne de l’OCDE.

Pas mal, non ? Et une note optimiste pour l’immense nombre (de l’ordre de 100.000 aux Etats Unis, env. 2.500 en France) de malades attendant (de un à cinq ans) une greffe du rein :

Une entreprise américaine va lancer l'impression 3D de reins à l'aide de la technologie israélienne. La société américaine United Therapeutics paie 3 millions de dollars pour obtenir une licence sur le collagène de CollPlant et la technologie BioIink afin d'imprimer les reins, ce qui pourrait sauver la vie de millions de personnes dans le monde.(IGN24 – 21.09.20).

Violence en politique et désinformation. Il commence à être tard pour s’opposer à ce qu’elles ne s’installent pas chez nous.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Liens