Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

18 septembre 2020 5 18 /09 /septembre /2020 14:52

Commençons par un constat. Depuis qu’une pandémie a envahi la planète on a écrit (et dit) tout et son contraire. Pas anormal, car comme personne ne savait rien, on ne pouvait qu’avancer des hypothèses élevées au rang de postulats, en fonction de la qualité/niveau scientifique de celui qui prenait la parole. Ensuite, d’usage on tombait à bride abattue sur l’impétrant en en disant pis que pendre.

Ce qui paraît curieux, au bout de presque neuf mois de pandémie c’est que, d’évidence, on ne sait pas ce qui nous attend car la «science» ne se dévoile pas encore. Entendons-nous bien, même les maths, science exacte, «reconnaissent» les probabilités et les équations indéterminées fussent-elles différentielles à retard. En clair, on ne peut pas, on ne doit pas, vilipender ceux qui sont en charge de la défense sanitaire du pays (ou du monde) parce que les choses ne sont pas comme on le suppose avant qu’elles arrivent. Sauf si on ne dit pas la vérité. On devrait balayer devant notre porte car en France on a commencé par dire que les masques ne servent à rien pour découvrir des mois après qu’il s’agissait d’occulter le fait que nous n’avions pas des masques… Résumons : ne nous attendons pas à voir les prédictions faites pour l’évolution de la pandémie se réaliser ipso facto et évitons, donc, le haro sur le baudet qui en découle.

Exemple : les démocrates (47 jours avant l’élection présidentielle) qualifient M. Trump de «mass-murderer raciste» (Townhall, 17.09.20) car, selon eux, non seulement il a mal géré la crise Covid-19 mais il a fait cela à bon escient. Bon, ce n’est pas grave car, on sait raison garder et les sondages font montre d’une augmentation de ses chances d’être élu. Mais regardons ce qui s’est passé aux States où l’on atteint maintenant 200.000 morts.

https://www.worldometers.info/coronavirus/country/us/ 17.09.20

Le graphique du nombre de morts depuis fin avril montre, qu’actuellement, la moyenne mobile sept jours est d’env. 950 décès par jour par rapport au mois d’avril quand elle était de 2.750/jour. Trois fois moins et en régression dans tous les 50 Etats. Certes, 19 morts/jour dans chaque état (6/8 au Nebraska – 28 à New York – Corona Virus Statistiques) n’est pas négligeable. Mais si l’on compare le nombre de décès par 100.000 habitants pour une dizaine de pays on trouve (source OCDE) :

une moyenne de 59 décès/100.000 habitants pour les 5 pays les plus touchés en Europe (Belgique, UK, Italie, Espagne et France) soit presque deux fois plus qu’aux Etats Unis (32). Ce qui est (peut-être ?) remarquable c’est qu’avec 201.489 morts (John Hopkins Univ. 17.09.20) pour une population de 331.810.000 habitants le facteur de létalité aux Etats Unis est de 0,61 ‰ (0,61 pour mille) soit trois fois moins que pour une grippe normale (0,2%) !

Bon disons que ce que les démocrates disent de lui c’est aussi pour atténuer l’effet de ses récents succès :

- le rétablissement de l’économie à marche forcée suite aux diverses mesures qu’il a fait prendre – la plus faible décroissance (%) des principaux pays de l’OCDE :

- le plus faible ratio de décès par rapport au nombre d’infectés, (deux fois moins qu’en France, trois fois moins qu’en Italie) :

- la conclusion d’accords de normalisation entre Israël et deux pays arabes (pas des moindres) – mettant fin à plus de 30 ans d’illusion de la «communauté internationale» quant aux conditions d’une paix éventuelle entre Israël et le monde arabe ; c’est plus qu’instructif pour comprendre l’illusion dans laquelle on faisait vivre le monde que d’écouter John Kerry l’homme de M. Obama qui devait régler le conflit Israélo-arabe (copier l’adresse sur votre navigateur et ouvrez le son : https://twitter.com/i/status/1306347215821119489

Ce dernier succès, que personne ne lui conteste, tout en minimisant l’importance de l’événement, vient de conduire les chancelleries de l’Europe à se trouver dans une position - vraiment inconfortable. L’Europe ? La France ? Si demain (ou après-demain), comme les sources bien informées nous le laissent croire, on se trouve avec 10 pays arabes/musulmans (Arabie Saoudite, Oman, Tchad, Maroc, Malawi, Kosovo, Albanie, Azerbaïdjan ajoutés au quatre actuels Egypte, Jordanie, UEA, Bahreïn) avoir normalisé leurs relations avec Israël sans passer par la case «Palestine» l’Europe, la France réclameront cela toujours comme préalable ? Réalisent-elles que les accords indiquent que, dorénavant, les Émirats arabes unis et Bahreïn sont moins pro-palestiniens qu’elles-mêmes ?

La cause palestinienne, soi-disant le point d’achoppement pour le rejet arabe d'Israël, ne reçoit maintenant que des paroles verbales de la part des modérés arabes. Les écrivains/journalistes saoudiens sont autorisés à écrire ouvertement contre les Palestiniens. Des vérités jusqu'ici supprimées sont maintenant dites dans le monde arabe d'une manière qui était auparavant impensable. Ce qu’ils disent ?  Ils disent qu'ils ont eu tort de croire qu'Israël était l'agresseur dans la région puisque c'est clairement l'Iran et la Turquie qui sont coupables d'expansionnisme agressif. Ils disent que la paix et la coopération avec Israël leur apporteront de grands avantages en termes de modernité et de développement.

Alors ? La France et l’Europe donneront-elles toujours aux dirigeants corrompus de l’Autorité Palestinienne (Abbas élu pour quatre ans il y a 16 ans, ses camarades dont aucun n’a moins de 62 ans) et dont le fonds de commerce consiste dans l’obtention de sous du monde entier - le droit de véto sur leurs décisions ?

Il n’est pas possible que lesdites chancelleries n’aient pas remarqué que dans le texte des accords signés cette semaine on parle vaguement d’une «solution au conflit israélo-palestinien» mais, fait remarquable, on ne mentionne pas explicitement la solution à deux États ou les installations en Cisjordanie ni «les frontières de 1967» (qui n ‘étaient pas de frontières mais des lignes de cessez-le-feu datant de 1948 …).

Ceux qui l’ont remarqué - les terroristes du Hamas à Gaza : ils ont salué les accords avec une salve de 13 fusées tirées contre deux villes du Sud d’Israël, Ashdod et Ashkelon.

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Liens