Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

16 août 2021 1 16 /08 /août /2021 20:30

Juin 2021 – le Président Biden, pour rallier les alliés européens, leur déclare « America is back ! » Ils sont ravis et le font savoir. De retour à quoi ? Essayons voir.

Quelques semaines après (le 8 juillet), devant ce qui commençait à être vu comme le nez au milieu de la figure, devant les signes précurseurs d’un retour vers le pouvoir des talibans en Afghanistan, avec l’inconscience que seule la méconnaissance du sujet pouvait expliquer, il répondait à la question : « la prise de contrôle de l’Afghanistan par les talibans est-elle, maintenant inévitable ? » « Non, elle ne l’est pas » Et pour montrer sa maîtrise du sujet, il ajoutait : « Parce que les troupes afghanes ont 300 000 hommes, sont bien équipées – aussi bien équipées que n'importe quelle armée dans le monde – et disposent d’une force aérienne contre quelque 75 000 talibans. Non, ce n'est pas inévitable »

          AK47, sandales, scooters contre des F-35, Humvees et satellites

20 ans après (non, ce n’est pas Alexandre Dumas), la première super puissance, aidée par une coalition des plus grands pays du monde, quitte (presque, comme au Vietnam en 1975) un pays qu’elle espérait amener au concert des nations. Suivant le concept acquis pendant la deuxième guerre mondiale, après avoir vaincu son ennemi, « rester, aider, éduquer, démocratiser ». Cela a marché tellement bien avec l’Allemagne et le Japon (aujourd’hui, sans doute plus démocrates que certains pays de l’Europe – je ne dis pas lesquels mais suivez mon regard). Mais l’Irak, la Somalie, le Yémen ? Qu’il y a-t-il de différent ? Oserions-nous dire l’islam ?

20 années de présence, plus de 775.000 américains déployés dans ce pays (et 15 à 20.000 d’autres nationalités), 2.300 morts (comptés à fin 2019), 20.589 blessés (« Afghanistan Papers – DOD) le tout pour des dépenses directes de 934 à 978 milliards de $ (ajustés pour l’inflation – Brown University) et, probablement, encore autant pour des dépenses indirectes (l'argent dépensé par d'autres agences telles que la CIA et le ministère des Anciens combattants, qui est responsable des soins médicaux pour les anciens combattants blessés). Qu’a-t-on obtenu pour ces milliards ? Environ 157.000 morts et selon les statistiques de la guerre moderne (8 blessés pour un mort) plus d’un million de blessés. Pas mal, non ?

Et après vingt années de présence, d’aide, d’éducation et formation, l’Afghanistan a fourni l’année dernière 82% de la production mondiale d’opium (Office des Nations Unies contre la drogue et le crime) à 95% exportés via la frontière avec l’Iran (produits dérivés morphine, héroïne, opiacés, etc.,).

Certes les « occupants » ont essayé d’arrêter la chose mais s’ils donnaient des sous aux fermiers pour ne plus produire du pavot ceux-là prenaient les sous et produisaient plus de pavot l’année d’après. Et si on brulait leurs champs de pavot ils s’alliaient avec les talibans et il fallait leur donner des sous avec lesquels ils reprenaient la production de pavot !

Oui, mais on a créé de toutes pièces une armée de 300.000 hommes (NYT-13.08.21) en dépensant quelques 88 milliards de $. Selon certains, en réalité, l’armée ne comptait que 60.000 hommes, les autres fantômes pour prendre de l’argent. Armée qui s’est laissée corrompre, qui sachant que les Etats-Unis allaient partir à brève échéance, ne pouvait rien faire de mieux (pour survivre) que de s’arranger avec les talibans, sans qu’une seule cartouche ne soit tirée.

Mais ce n’est pas tout : des bandes de guerriers religieux (talibans), chevauchant des véhicules militaires américains capturés, vainc une armée entraînée par les États-Unis, qui renonce à son pouvoir sans combattre. Explication ? L’islam. Comment croire autre chose ?

Comment ont-ils pu être naïfs au point de penser que n'importe quelle nation musulmane pourrait être transformée en un sosie de démocratie occidentale, dans le laps de temps d'une génération ou même deux ? Plus de 1.000 milliards de $ dépensés en 20 ans alors que le plan Marshall = 13 milliards de dollars (l'équivalent de 150 milliards d'euros aujourd'hui) de prêts, mais surtout de dons, en nature ou en argent ont suffi pour transformer l’Europe après la deuxième guerre mondiale. La Grande-Bretagne, avait récupère 26 %, et la France 23 % (merci l’Amérique) principaux bénéficiaires mais l’Allemagne est devenue la première puissance industrielle de l’Europe et, probablement, aussi démocrate que le pays du habeas corpus. Allons-y : l’islam, système oppressif politique et religieux (ou l’inverse) n’est pas soluble dans le jus démocratique ayant résulté des Lumières dont le fondement a été une civilisation judéo-chrétienne. 20 ans de présence américaine (occidentale) en Afghanistan ? Ce que les Afghans voulaient c’est que leur émirat islamique (perdu en 2001) revienne au pouvoir « Ils veulent leur vision de la loi islamique. Ils ne veulent pas de parlement. Ils ne veulent pas de politique électorale. Ils ont un émir et un conseil de mollahs, et c'est la vision qu'ils considèrent comme la meilleure pour l'islam » (WAPO, RC- Stanford University – 16.08.21). Mais pas seulement : Al-Qaida et l'État islamique se préparent à récupérer leurs centres de commandement et leurs installations d'entraînement, prêts à lancer leurs prochains assauts. On sait déjà qu'Al-Qaïda s'installe dans 15 villes de province sous le contrôle des talibans depuis quelque temps.

Les talibans ont attendu 20 ans car « Nous ne sommes pas pressés » vient de déclarer le porte-parole des talibans à CNN annonçant la poursuite du djihad jusqu’à la sharia pour le monde entier. Capito ?

Et, cerise sur le gâteau, ce que les médias occidentaux ne semblent pas noter c’est que les talibans se sont emparés dans les deux dernières semaines non seulement du territoire du pays (presqu’autant que la France) mais aussi d'un grand nombre de drones américains ScanEagle (drones d'observation, collecte d'infos – 1Million+$ l'unité) et de tonnes d’armement perfectionné et des véhicules itou, le tout représentant des proies faciles à acheter pour les pays qui entourent l’Afghanistan (Chine, Iran, Pakistan, anciennes républiques de l’URSS). Certes, pour l'Iran, qui revendique le leadership du monde musulman chiite, une victoire des talibans sunnites à Kaboul représente le retour d'une menace haineuse à sa porte arrière. Leur frontière commune de 950 km de long, traversant un terrain hostile et accidenté, ne peut pas être scellé de manière impénétrable et a longtemps permis aux talibans d’offrir aux terroristes afghans un conduit illicite majeur vers l'Europe.

Allez, n’ayons pas peur des mots : ce qui vient de se passer est un échec retentissant pour l'Occident et un, très sérieux, embarras pour Joe Biden. America is back, certes, mais à ce qu’elle a fait il y a 20 ans. Sans doute plus que le Vietnam, l’Afghanistan restera dans la mémoire des américains (mais pas seulement) comme exemple de ce qu’il ne faut pas faire : surtout avec un pays islamique. Car, à la fin, qu’a-t-on obtenu pour les milles milliards de $ et les millions de blessés ?

L'étonnant blitz des talibans en Afghanistan a changé l'équilibre des pouvoirs sur un territoire (voir la carte) allant du sous-continent indien jusqu’à la Méditerranée. Comme le renouveau de la menace terroriste au Moyen-Orient. Le retour des talibans à Kaboul et la réintégration inévitable des terroristes d'Al-Qaïda et de l'État islamique dans leurs anciens repaires est un régal pour le monde arabe et musulman, un danger pour l'Iran et une porte ouverte à l'intervention turque. La sécurité d'Israël serait menacée ainsi que la stabilité des partenariats régionaux forgés dans le cadre des accords d'Abraham. (MB - Nopera news – Debka 16.08.21).

Et partant, accélère le djihad mondial. Vous ne le croyez pas ?

Regardez l’avenir du monde et allez leur parler de la liberté d’expression, des droits de l’homme et, surtout, des droits des femmes …

     J’oubliais : l’Europe de 450 millions d’habitants s’est exprimée via la voix de M. Borell, le czar des affaires étrangères : The European Union (E.U.) on Thursday warned the Taliban terror group it would be isolated by the international community if it seized power through violence and imposed Islamic rule. Ineffable M. Borel : cause toujours, parler d’isolation diplomatique aux talibans !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents

Liens