Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

25 juillet 2006 2 25 /07 /juillet /2006 16:49

Mensonges et désinformation

Rien n’est plus propice pour prouver la capacité de la presse française de mentir et de désinformer que ce qui se rapporte au conflit israélo-palestinien ou, maintenant, à celui d’Israël avec le bras armé de l’Iran et de la Syrie, le Hezbollah.

Trois exemples édificateurs :

a. Le Monde (Mouna Naïm) à propos du Hezbollah « Il s'est, par ailleurs, auto-attribué pour mission de libérer les 45 kilomètres carrés de territoire encore occupés dans le sud … » et plus loin « du retrait de l'armée israélienne des fameux 45 kilomètres carrés de territoire encore occupés ». Il s’agit des « Fermes de Shéba », qui se trouvent en deçà de la « ligne bleue » certifiée par l’ONU comme frontière internationale entre Israël et le Liban et qui a été reconnue comme telle par le Président du Liban, Emile Lahoud en 2000. Le Monde n’est-il pas au courant ? Sans doute que si mais justifier les actions du Hezbollah car elles sont contre Israël cela fait partie du fond de commerce de ce journal ;

b. Libé (deux éminents chercheurs en géographie …) : pour justifier, implicitement les mêmes actions du Hezbollah « Faut-il rappeler que ces morts palestiniens, libanais mais aussi israéliens paient pour trois soldats enlevés et susceptibles d'être échangés contre une petite partie des dizaines de milliers de prisonniers palestiniens et libanais qui croupissent parfois sans jugement dans les prisons israéliennes ? » ; selon le gouvernement libanais il y aurait moins d’une demi-douzaine de prisonniers libanais dans les prisons israéliennes et selon l’Autorité Palestinienne il y aurait env. 7.000 prisonniers palestiniens ; certes, « des dizaines de milliers » enflamment plus l’esprit des masses et donnent un meilleur aliment à la haine anti-israélienne ; Libé n’est-il pas au courant des chiffres réels ? Sans doute que si mais publier un article sous le titre (sous forme de question qui appelle une réponse évidente …) « L’Etat hébreu veut-il la paix ? » est plus payant en termes de propagande anti-israélienne. Et non content d’un premier mensonge on en ajoute, en rappelant qu’à cause d’Israël « bafouée, la résolution 242 de l'ONU (1967) demandant le retrait des territoires occupés par la force "; Libé, ne sait-il pas que la résolution 242 prévoit dans sa version anglaise « retrait de territoires occupés et non pas des territoires occupés »? Bien sûr que si mais … cela laisse place à la conclusion « pouvons-nous sans honte couper notre aide à l'Autorité palestinienne et mettre ainsi la population palestinienne en péril humanitaire et ne réagir que par des atermoiements alors que l'armée israélienne tue et détruit aveuglément » ;

c. toute la presse française et les chaînes de télévision - « virage à 180 ° de Condoleeza Rice et des Etats-Unis qui réclament aussi un cessez-le-feu immédiat » En réalité, se trouvant à Beyrouth, « elle a rejeté la demande des chefs pro-Syriens d'un cessez-le-feu immédiat sans établir d'abord ses composants. Washington est disposé à considérer une force multinationale, ou même une présence de l'OTAN, mais insisterait pour la pleine exécution de la résolution 1559 du Conseil de Sécurité, à savoir désarmer le Hezbollah. Ceci pourrait avoir lieu par étapes mais, tout d'abord, le Hezbollah doit renoncer à ses fusées, missiles et armes lourdes » A qui veut-on faire croire que tous les organes de presse de France et de Navarre ne disposent pas des déclarations officielles des grands de ce monde ? Que si mais … Et alors on peut entendre sur toutes les radios et voir sur toutes les chaînes de TV que : « J. Egeland sous-secrétaire de l’ONU pour les questions humanitaires parlant avec des journalistes lundi après une visite au Liban sur sa mission pour coordonner un effort international d'aide à l'aéroport de Larnaca -Chypre « il a condamné le massacre des civils et a appelé « disproportionné » et « une violation de loi humanitaire internationale » les actes d’Israël » Ce faisant, on a occulté que le même a déclaré « "En plein centre du territoire contrôlé par le Hezbollah, mon message était qu’il doit arrêter de ce mélanger lâchement parmi les femmes et les enfants, » « J'ai entendu qu'ils étaient fiers parce qu'ils ont perdu très peu de combattants et que c'était les civils soutenant le choc. Je ne pense pas que n'importe qui devrait être fier d’avoir beaucoup plus d'enfants et de femmes comme victimes que des hommes armés » Oubli ? Que non.

ooooooooooo

Mais les faits sont têtus : aucun conflit territorial n’oppose Israël au Liban et aucune formule « terre contre paix » ne peut avoir cours. Comment ne pas comprendre que, sauf à les prendre pour des imbéciles avérés, les gens du Hezbollah savaient pertinemment qu’ils allaient troquer la demi-douzaine de prisonniers libanais en Israël non pas contre les deux soldats enlevés mais contre des centaines (peut-être des milliers) de morts accompagnés de la destruction de tout ce qui peut être détruit dans le Sud du Liban ou dans le reste du pays. Et puisqu’ils savaient cela pourquoi ont-ils agressé Israël ? Trois causes semblent visibles, leur cumul leur donnant de la consistance : alléger la situation du Hamas à Gaza qui commence à plier sous les coups de l’armée d’Israël, détourner l’attention des grandes puissances du programme nucléaire iranien et/ou signaler pour le compte de l’Iran qu’il est capable de s’opposer à toute évolution pacifique du Proche Orient.

La déclaration du G8 qui, pour la première fois depuis la création d’Israël, énonçait clairement qui est l’agresseur et qui a été agressé n’a pas été faite pour les beaux yeux d’Israël : elle signifie à l’Iran et à la Syrie que s’il faut appeler un chat, un chat, cela sera fait.

Quant au fond, oui, la guerre c’est l’enfer. Les gens devraient l'éviter. Les Palestiniens et le Hezbollah ont choisi d’utiliser la violence comme outil politique légitime. Parfait, on ne voit pas en vertu de quoi Israël ne ferait pas de même. On ne peut pas utiliser la violence quand cela vous arrange et … demander un « cesser le feux  en invoquant le droit international et en appelant à la rescousse le ban et l’arrière-ban de la communauté internationale …

Et pour toutes les bonnes âmes, de Hugo Chavez (parti en Biélorussie pour s’entendre avec le démocrate Loukachenko …) à José Manuel Barroso, pour tous les pays qui mezzo voce invoquent la « disproportionnalité » des actions d’Israël, il ne devrait y avoir qu’une seule réponse : allez vous installer dans un autobus israélien pour assister, qu’à Dieu ne plaise, à un attentat suicide visant uniquement des civils. Ensuite vous proposerez à Israël, seul pays au monde dont l’existence est contestée, des ripostes proportionnelles.

Mensonges et désinformation, voilà les deux mamelles de la presse française quand il s’agit d’Israël.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens