Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

26 juillet 2006 3 26 /07 /juillet /2006 16:56

Décryptage

1. Dans l’article « Mensonges et désinformation » je faisais référence à un texte publié dans Libé qui évoquait « les plusieurs dizaines de milliers de prisonniers libanais et palestiniens » se trouvant dans les prisons israéliennes. Deux corrections me sont demandées, je les prends à ma charge : (a) Libé du 26.07.06 se faisant l’interprète du Hezbollah dit « En contrepartie, le parti chiite obtiendrait la libération des trois prisonniers libanais détenus par Israël… » - j’avais pensé qu’ils étaient une demi-douzaine… ; (b) pour ce qui est des palestiniens il s’agit de « détenus » (droit commun, association avec une organisation terroriste, condamnés par la justice civile ou militaire) et non pas de « prisonniers ».

 2. Dans le même article j’avais donné des exemples du Monde et du Libé. Le Figaro de ce jour ne voulant pas être en retard, avec les mensonges explicites et implicites, publie un texte (Au-delà de Gaza, au-delà de Beyrouth, les vrais objectifs d'Israël) d’une rare ignominie (sous la signature d’un chercheur « CNRS/GREMMO ». Sans prévenir ses lecteurs du cursus de l’auteur : spécialisé dans les écrits anti-israéliens, pro palestiniens (y compris pro-Hamas), vivant de la manne du CNRS (nos impôts) pour promouvoir une dialectique anti-israélienne participant du bourrage des crânes généralisé. Trois exemples :

- « L'unilatéralisme caractérise cette politique conçue par Ariel Sharon avec le soutien des travaillistes. Basée sur les seuls rapports de forces, elle vise à réaffirmer la capacité dissuasive de l'État d'Israël par la violence infligée à des populations civiles et à imposer ses propres solutions à toute la région en profitant de l'acquiescement actuel de la communauté internationale. » - qui s’en prend aux populations civiles ? Ceux qui se font sauter dans des bus ou discothèques ? Ceux qui tirent des missiles sur les centres de population en Israël ? Non, bien sûr, le vilain c’est Israël. Imposer ses solutions à toute la région … vieille antienne dont on fait encore commerce sous le vocable « Grand Israël du Nil à l’Euphrate … Acquiescement actuel de la communauté internationale : pour la première fois en 60 ans on accepte et on dit clairement que l’agresseur n’est pas Israël. C’est trop pour l’éminent chercheur et pour Le Figaro.

- « Pour mobiliser le monde autour de la défense de ses intérêts justifiés en termes de sauvegarde communautaire, le gouvernement d'Israël mise depuis longtemps déjà sur la radicalisation de ses adversaires. ». Remarquez les termes : « défense d’intérêts communautaires » - Israël n’est pas une nation, c’est une communauté … (elle pourrait aussi se contenter d’un état de dhimitude à l’intérieur du grand monde musulman, n’est-ce-pas ? Et le ridicule ne tue plus : Israël mise sur la radicalisation de ses « adversaires » C’est Israël qui est responsable de la morts de ses citoyens par le fait de ses adversaires …comme s’il s’agissait de joutes oratoires !

- « Ainsi l'évacuation de ses colons et de son armée en septembre 2005 n'a jamais signifié la fin de l'occupation militaire de Gaza mais a conduit à la mise en place d'une nouvelle forme de domination, beaucoup plus oppressive même si menée de l'extérieur. » Applaudie du monde entier (et de la moitié des pays arabes …) l’évacuation de Gaza au lieu de donner l’occasion au palestiniens de montrer ce qu’ils peuvent faire quand il ne sont pas occupés a conduit à quoi ? Destruction intégrale de ce qui restait des « colonies » y compris serres, labours, installations diverses pour lesquelles les « donateurs » du monde entier (et en premier lieu l’Europe) ont mis la main à la poche. Maintien des subsides UNRWA qui permettent de vivre avec plus de 50 % de chômeurs car … recevant des allocations comme réfugies. Transformation du territoire en baril de poudre auquel ne manquent ni les centaines de fusées « artisanales » Qassam, ni les tonnes d’explosifs, ni les RPG à utiliser contre les chars d’assaut. Naturellement, c’est l’oppression, maintenant extérieure, qui empêche les palestiniens de prendre leur destin en leurs mains. Si, il l’ont pris : en votant en faveur du Hamas qui n’a de but affiché que la destruction d’Israël.

3. Un accident déplorable tue quatre membres de la FINUL à la frontière israélo-libanaise. Et on annonce que parmi les quatre soldats tués il y a un Chinois. Comment ? La présence des observateurs chinois maintenant un oeil sur le combat dans le Sud du Liban n’a jamais été portée à la connaissance d’Israël. Mais sans se démonter, l’excellent Koffi Anna, avant toute enquête de l’ONU ou d’Israël annonce qu’il s’agissait d’un acte délibéré. Comme s’il avait oublié qu’il y a quelques années des terroristes du Hezbollah ont utilisé une voiture et des uniformes de la FINUL pour enlever et assassiner trois soldats israéliens. Le tout enregistré sur une cassette que le même Koffi Annan a interdit de rendre publique pendant presque deux années en utilisant tous les mensonges et processus dilatoires possibles. Hasard ? Certes, non.

4. Le même Koffi Annan, à Rome, « Je demande à Israël de cesser ses bombardements, son blocus et ses opérations terrestres. Je demande au Hezbollah de cesser de viser délibérément les centres de populations israéliens » Naturellement, les tirs du Hezbollah s’ils ne sont pas délibérés … sont permis.

oooooooooooo

Ainsi va la vie. Israël sait qu’il ne peut compter que sur soi-même ou, quand ses intérêts le commandent, sur les Etats-Unis. Tous les grands pays, à un moment ou à un autre, l’ont trahi sans aucun remords. Des exemples ? Le lecteur les trouvera lui-même depuis 1948 jusqu’à nos jours. Y a-t-il quelque chose à décrypter ? Bien sûr que non, tout est clair.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Liens