Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

13 juillet 2007 5 13 /07 /juillet /2007 16:33

 

 

 

En prévision de la prochaine rencontre à Paris des factions libanaises (en présence de leurs protecteurs – Iran et Arabie Saoudite), le Ministère des Affaires Etrangères vient de déclarer, cette nuit, que  « le Hezbollah fait partie de la politique libanaise et ne doit pas être considéré comme organisation terroriste ». Quelques heures auparavant, le Président Sarkozy, recevant les familles des soldats israéliens kidnappés depuis un an par le Hezbollah (et dont on n’a eu aucune nouvelle depuis …) venait de dire le contraire. On se souvient aussi que L. Jospin ayant traité de terroriste cette organisation, au cours d’une rencontre avec les étudiants arabes de l’université Bir Zeit, a dû être protégé par les services de sécurité français et israélien car il risquait la lapidation …

Mais comment appeler une organisation qui, sans raison aucune (autre que celles de ses sponsors iraniens et syriens) a provoqué une guerre qui a conduit à la destruction d’un quart du pays qui l’accueille ? Comment appeler une organisation qui, à dessein, tire 2.000 fusées Katioucha sur des civils israéliens ? La presse française (et une partie de celle internationale) a résolu le problème : il s’agit « d’activistes » ou de « militants » ou « d’extrémistes » en aucun cas de terroristes. D’où vient cette décision de ne pas appeler un chat, un chat ? Pourquoi parle-t-on de « terrorisme islamiste » à Londres, Madrid ou même au Pakistan et pas quand il s’agit d’Israël ? En quoi les civils israéliens sont-ils différents de ceux de Londres, Madrid ou même du Darfour ? Si quelqu’un a une réponse, elle sera publiée dans ce blog (et peut-être dans des organes de presse de plus grande circulation …).

En attendant la nième réconciliation des factions libanaises on assiste à ce que l’on fait, au Liban, quand il s’agit de palestiniens. Le camp de « réfugiés » où se sont retranchés les « combattants » (sic) d’une faction palestinienne contrôlée par la Syrie , abritait environ 30.000 personnes avant le déclenchement des hostilités au mois de mai. 50 jours après on n’en dénombre qu’environ 250 (dont les « combattants » et leurs familles). L’armée libanaise tire au canon et autre artillerie lourde sur toutes les maisons du camp et, jusqu’ici, on compte environ 250 morts. Protestations ? Convocation du Conseil de Sécurité ? Déclaration des autorités françaises ? Que non, des arabes tuent des arabes.

En revanche, on s’occupe de la « crise humanitaire » qui s’annonce à Gaza. Qui organise cette crise ? Le porte-parole du Hamas déclare il y a trois jours «  Nous nous opposerons à l’ouverture par les Sionistes des points de passage entre Israël et Gaza » Et pour une fois, le patron de l’UNRWA, John Ging (qui nourrit les « réfugiés palestiniens » depuis 1948 … ) est obligé de dire  « Il est très clair que la responsabilité des Palestiniens est en cause pour la situation humanitaire difficile de la population de Gaza » Mais, comme il n’y a de crise que dans la tête des journalistes français (ou européens), business as usual : jeudi dernier 156 camions avec de la nourriture ont traversé un point de passage sur la frontière Israël-Gaza, depuis le flux est ininterrompu. Car s’il s’agissait de créer une situation de crise Israël arrêterait la fourniture d’eau, électricité et de pétrole. Mais cela personne ne veut relever car … c’est Israël qui est le méchant et les pauvres palestiniens les bons gars.

Ne rien faire qui puisse faire dire à la communauté internationale qu’Israël affame les palestiniens devient une farce. Car, pendant ce temps, le Hamas se renforce à Gaza et dès qu’Israël a rendu à l’Autorité Palestinienne une partie de l’argent collecté (TVA) qui lui revient, cette dernière par la bouche de son premier ministre (apprécié et  honoré de la communauté internationale) annonce qu’une partie de l’argent servira à payer des « fonctionnaires » des forces de sécurité de Gaza. Ce qui veut dire en clair que la farce des « bons » (M. Abbas et ses troupes en Cisjordanie) et des « méchants » (Hamas à Gaza) n’est qu’une farce. Souvenons-nous qu’au moment où le Hamas a gagné les élections (avec une plateforme prônant la destruction d’Israël) le ban et l’arrière-ban des défenseurs des palestiniens en France et en Europe nous disaient « le Fatah est corrompu, c’est pour cela qu’ils ont perdu les élections » et le spécialiste européen du Moyen Orient (J. Solana) avait le culot de dire « le Hamas ne veut pas détruire Israël, ils veulent libérer leur peuple ». Dix-huit mois après avoir gagné les élections le Hamas (par un coup militaire selon certains, par l’incompétence et/ou l’incapacité du Fatah, selon d’autres) règne à Gaza. Il ne faudra pas attendre longtemps pour que l’on s’en accommode et que l’on reprenne des relations normales. Car enfin, on ne peut pas « abandonner » les palestiniens de Gaza !

Pendant ce temps, les « corrompus » retranchés en Cisjordanie reçoivent des brevets d’honorabilité et moult fonds pour pouvoir soit les déposer dans des banques occidentales (sur leurs comptes) ou pour acheter de nouvelles armes pour assurer la sécurité du territoire. Et, jean-foutres comme pas un, les Américains avec un général sur place, assurent l’intendance (des dizaines de millions de $) tandis que l’Europe (Bruxelles) a recommencé à verser son obole pour le bonheur du peuple palestinien. Jusqu’à quand aurons-nous droit à cette pantalonnade ?

Attendons voir ce que le nouvel envoyé au Proche Orient (Tony Blair) fera. Mais comme on attend,on se rend compte que du côté de l’Angleterre (qui n’a jamais été un chaud partisan de l’existence d’Israël) les choses vont encore empirer. Nouveau ministre des Affaires Etrangères, David Miliband : sa mère, survivante de l’Holocauste est une militante de l’organisation britannique antisioniste « Les Juifs pour la justice aux palestiniens » et feu son père, communiste de bon aloi, s’apparentait à la même mouvance idéologique. On savait que l’on ne fait pas mieux comme antisémites (je veux dire comme
anti-israéliens …) que les juifs.

Mais que peut-il faire ? Lui aussi va essayer d’utiliser M. Abbas qui, en réalité, comme Y. Arafat dans le temps, utilise tous ceux qui sont suffisamment  crédules pour croire qu’il poursuit un autre but que la destruction d’Israël. Sa thèse de doctorat (Moscou, les années 60) démontrait « le mensonge de la Shoah et de la fable de la destruction de 6 millions de juifs » Jamais depuis il n’est revenu sur ce sujet. En signant le « document des prisonniers » qui ne rejette pas le « droit au retour » (destruction d’Israël via la démographie) ou en acceptant un gouvernement dominé par le Hamas qui n’a jamais fait mystère de son but ultime (destruction d’Israël), en refusant d'agir contre des terroristes, en exaltant le culte des « martyrs » il cache sous une prétendue absence d’efficacité ses vraies intentions. Faut-il être sourd et aveugle comme les américains (ou les européens) pour ne pas comprendre que ce qu’il « dirige » c’est un gang corrompu (on le savait pourtant …) qui se soucie des intérêts légitimes du peuple palestinien comme d’une guigne ? Tout cela n’a qu’une seule raison : faire semblant d’avancer sur la route de la paix … Et là, les bonnes âmes vous demandent tout de suite « que faire d’autre » ? Tant qu’Israël au lieu de bombarder Gaza (comme l’armée libanaise fait avec un camp de refugiés palestiniens) assure à 1,5 Millions d’habitants de l’eau, de l’électricité, du pétrole et des denrées alimentaires …pourquoi voudrait-on que les deux branches de la même hydre (appelée Autorité Palestinienne) changent en quoi que ce soit ?


Si, quelque chose change. Après un attentat contre des troupes espagnoles de l’UNFIL au Sud du Liban (6 morts, aucune protestation, pas de manifestation) les commandants de ces troupes ont offert au Hezbollah une coopération militaire et de surveillance en contrepartie de leur protection… Selon les dernières nouvelles, les troupes françaises et allemandes font (ont fait) de même.

 

Alors, la bonne blague ! Hezbollah terroriste ? Hamas terroriste ? Hors de question … Dormez, bonnes gens, la communauté internationale veille à votre sommeil.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens