Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 16:52

  

 

Une Europe (de l’Ouest) émasculée par des années de dominance d’une vulgate de gauche appuyée (ou renforcée) par des populations exogènes majoritairement musulmanes, l’Amérique de Barack Hussein Obama et de son discours du Caire … «nous ne sommes pas en guerre avec l’islam…», François Hollande, David Cameron et même Angela Merkel, les voilà tous défenseurs de la « démocratie » en Egypte et demandant, avec des nuances, le rétablissement du «gouvernement démocratiquement élu» des Frères Musulmans. Et notre ineffable ministre des Affaires étrangères demandant, en relevant le menton, « la libération immédiate de Monsieur Morsi ».

 

Pendant ce temps, BHO annonce l’annulation d’un exercice militaire annuel car «on ne peut pas continuer à coopérer comme auparavant» tandis que Monsieur Poutine, après avoir tenu une réunion extraordinaire au Kremlin pour "discuter de la situation en Egypte"  annonce, calmement, que «la Russie prendra les mesures nécessaires pour que des moyens militaires russes soient mis à la disposition de l'armée égyptienne» Et pour que tout le monde comprenne bien ce de quoi il s’agit, M. Poutine déclare en outre que «la Russie va organiser des exercices militaires conjoints avec l'armée égyptienne» Quarante années nous séparent de l’éviction de la Russie d’Egypte (par Sadate, après la guerre du Kippour 1973), fait majeur géopolitique (Kissinger et Nixon) qui avait changé la face du Moyen Orient, jusqu’à la politique imbécile (ou l’absence de politique) d’une Amérique déboussolée car dirigée par un président atypique. Les conséquences de cette politique absurde sont déjà visibles : la Russie revient au Proche Orient et se dote d’une deuxième tête de pont pour le cas où celle constituée par la Syrie serait perdue. Dans sa longue histoire, l’Amérique a vu des présidents de deux types : «non interventionnistes» ou défendant (ou imposant) partout la prééminence des Etats Unis touchant ainsi les frontières de l’impérialisme. Mais BHO est le seul (le premier) qui s’est arrogé le droit de transformer son pays en spectateur, de surcroît allié potentiel des mouvements religieux fascisants comme les Frères Musulmans ou, depuis quelque temps, des talibans afghans …

 

Mais de quoi s’agit-il exactement ? L’Egypte, premier pays arabe par sa population, a vu un parti religieux obtenir à des élections (probablement truquées) 24,8% des votants et battre un candidat laïc qui n’a obtenu « que » 23,8% des voix. Démocratie oblige, le président désigné par les Frères Musulmans, s’est installé, et -comme c’était prévisible- a utilisé tous les rouages de l’état égyptien pour avancer la cause de frères : transformer le pays en califat. Une nouvelle constitution en cours d’élaboration mais fondée sur la sharia, nomination de gens bien pensants à tous les postes de responsabilité, changement des têtes de l’armée égyptienne (qui s’est laissée faire car une partie de ses généraux n’étaient que des « crypto frères musulmans »), bref, un pays avançant à grands pas vers l’idéal islamique. Un « hic » cependant … l’économie n’a pas suivi, les touristes (principale source de revenus) non plus et ce qui devait arrivé est arrivé : l’armée a repris le contrôle du pays et a détrôné le président élu démocratiquement …

 

L’on devrait faire deux observations : (a) après les élections de 1932 Hitler a été nommé président en 1933 car « démocratiquement élu » et (b) la tradition islamique ne faisant pas de distinction entre la mosquée et l'État, ce sont les islamistes qui remportent toujours les élections1.Et comme la deuxième force des pays musulmans est l’armée, il en résulte une lutte débilitante entre islamistes et « laïcs »2. Syrie, Egypte, Libye, Tunisie, Irak, Afghanistan, Pakistan – n’y aurait-il pas un lien commun à ces pays ? Regardez les quatre principales capitales arabes : Bagdad, Damas, le Caire et Beyrouth, toutes en feu aujourd’hui, englouties dans des attentats ou des combats en ville, d’une sauvagerie sans bornes et d’une cruauté qui rappellent le Rwanda … Le carnage étant l'œuvre des Arabes, pas des envahisseurs étrangers, colonialistes, sionistes ou autres infidèles.

 

On devrait aussi se souvenir que « la paix civile » n’existe pas dans les pays musulmans sauf s’ils sont gouvernés par des dictateurs à poigne ou des rois, le cumul étant aussi rencontré un peu partout des confins du sous-continent indien et jusqu’aux rives de l’Atlantique.

 

Bref, Mohamed Morsi a été, peut-être, élu démocratiquement, mais il a présidé au quasi-effondrement de l'Etat égyptien en faisant peu de cas des trois quarts des électeurs qui n’ont pas voté pour lui car son agenda était clair : transformer l’Egypte en état islamique, au départ sur le modèle de la Turquie de Monsieur Erdogan (un autre grand démocrate qui, par touches successives mais apparemment indolores, transforme le pays d’Atatürk en «démocratie islamique » …).

 

L’aventure des Frères Musulmans en Egypte a été, entièrement financée par le Qatar. Serait-ce une raison pour que M. Hollande court au secours de M. Morsi ? S’agirait-il d’aligner la politique de la France sur celle de son «partenaire» qui après avoir acheté le PSG et fait des investissements dépassant les 15 milliards d’euros en France promet d’en ajouter encore 10 milliards ? Serait-ce la raison du soutien de la France aux Frères Musulmans contre la «dictature militaire» en Egypte ? Comment comprendre que la France soutient les islamistes (presque toujours terroristes) tout en citant les sempiternels droits de l'homme, la démocratie, les valeurs de la république, le soutien intangible et non négociable aux homosexuels etc., ? Et comment comprendre que la France est allée en guerre au Mali pour éviter à ce pays de devenir un repaire islamiste et défend maintenant ceux qui voudraient faire de même en Egypte ? Certes, par la voie « démocratique » des élections … On en est à admettre que pour flanby il y a deux sortes d’islamistes radicaux : les mauvais au Mali et les bons en Egypte.

 

Et dans tout cela la France, ci-devant « fille aînée de l’Eglise » fait semblant de ne pas savoir ce qui se passe avec les Coptes chrétiens, peuple primaire de l’Egypte d’avant l’arrivée de l’islam : «Les Frères et leurs alliés ont brûlé ces deux derniers jours une cinquantaine d'églises, ils s'en sont pris à des établissements et à des commerces coptes, ils ont agressé des passants qui portaient des croix» (Le Monde). Ignore-t-elle le slogan djihadiste «d’abord samedi, ensuite dimanche» ? Et comme il n’y a plus de juifs en Egypte … le temps des coptes est arrivé ! Églises brûlées, boutiques saccagées, villages attaqués : les Frères Musulmans profitent de la situation pour se venger sur les chrétiens. Mais a-t-on entendu, dans notre beau pays, tolérant, l’imam de Vénissieux s’insurger contre la montée de la « christianophobie » en Egypte et contre les crimes des frères musulmans ? Non ? Me trompé-je ?

 

Allons, donc. L’Ouest ne veut pas admettre que depuis la chute du mur en Allemagne et l’effondrement du « bloc socialiste » le vrai problème du monde est le totalitarisme islamique. Mais ce n’est pas parce que la gauche d’ici ou de là, les compagnons de route et les idiots utiles de partout, le masquent que ce problème sera résolu à son avantage. Ce qui est poignant c’est de voir M. Poutine défendre les militaires égyptiens et la fine fleure de l’intelligentsia européenne (de gauche, naturellement) défendre les islamistes mis à la porte en Egypte …

 

Mais … Dieu reconnaîtra les siens, donc «Ad majorem Dei gloriam…» en oubliant opportunément la deuxième partie du dicton « inque hominum salutem » car sauver le peuple égyptien n’est pas inscrit dans l’agenda de ceux qui sont devenus des complices des islamistes.

 

1   1. Comme si l’exemple du Hamas n’avait pas suffi. Comme si l’on ne savait pas qu’il s’agit de gagner « une » élection car  ensuite … voir le Hamas à Gaza depuis 2006.

2   2. Comme si l’exemple des élections gagnées par les islamistes en Algérie et les 200.000 morts qui s’en ont suivis n'était pas connu …

 


 

 

Capture d’écran 2013-08-18 à 17.28.42

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens