Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 11:40

« Islam, religion de tolérance, de paix et d’amour, 

dévoyée par quelques extrémistes »

(BHO – Bombay, 07.10.11)

 

Dans un texte précédent je citais Samuel Huntington (Le Choc des Civilisations) qui, dans les années 90 (après 1900 et après … Jésus-Christ) écrivait, d’une manière prophétique «  Le problème de fond pour l'Occident n'est pas l'intégrisme islamique. C’est l'islam, une civilisation différente dont les gens sont convaincus de la supériorité de leur culture » Ceci a eu l’air de troubler certains des lecteurs du blog qui trouvent que jeter l’opprobre sur une religion, monothéiste de surcroît, n’est pas justifié. On connaît le leit motiv « tous les musulmans ne sont pas des terroristes » qui permet à BHO de dire ce qu’il y a dans le motto de ce texte.

 

Peut-être a-t-on tort de s’en prendre à l’islam. Peut-être, réellement, il n’y a que quelques extrémistes qui lui rendent un mauvais service. Peut-être que les masses musulmanes désapprouvent lesdits extrémistes. Peut-être qu’elles ne se sont jamais enflammées pour l’affaire des caricatures du prophète. Peut-être. Beaucoup de « peut-être ».

 

Quatre exemples pourraient, peut-être, jeter un peu de lumière sur le comportement de musulmans d’origine géographique différente vivant dans des pays différents.

 

Un prêtre catholique a été tué par balles en 2006, un dimanche quand il officiait la messe à Trébizonde, dans le nord de la Turquie, à la sortie de la messe dominicale.
Selon l'agence turque Anatolie, l’assassin (présumé … il faut être politiquement correct …) est un jeune de 16 ans « influencé par des islamistes ». Les assassinats de chrétiens en Irak ou des coptes en Egypte ne font plus la « une » de la presse mondiale car ...

 

Interview du Dr. Arieh Elad, membre de la Knesset (Israël) en novembre 2008 : « J’ai été actif dans la création de la banque de peau d’Israël, la plus importante qui existe dans le monde et qui se trouve à l’hôpital Hadassah à Jérusalem. On m’a demandé de livrer de la peau pour une jeune arabe de Gaza qui se trouvait à l’hôpital Soroka de Beersheva car sa famille l’a brulée la soupçonnant d’avoir une liaison amoureuse. On a livré ce qu’il fallait, elle a été traitée avec succès et … elle est retournée à Gaza. Convoquée pour des visites médicales périodiques, un jour elle a été trouvée à la frontière portant une ceinture d’explosifs. Elle était sensée la faire exploser dans la salle d’attente de l’hôpital : sa famille lui avait promis le pardon si elle se faisait exploser »

 

Au Pakistan, province du Penjab, en 2010, une femme, Asia Bibi, 45 ans, a été condamnée à mort après avoir été accusée de blasphème contre le prophète Mahomet.  Le “crime” dont les habitants de son village d’Ittanwali l’accablent remonte au 14 juin 2009. Ce jour-là, Asia Bibi travaille au champ. Deux ouvrières agricoles la somment d’aller chercher de l’eau. A son retour, ses collègues musulmanes refusent de boire sous prétexte que le liquide est devenu impur aux contacts de ses mains.

 

Le 4 janvier 2010, Salman Taseer, le gouverneur du Penjab a été abattu en plein jour par un policier du commando d’élite chargé de sa protection. L’assassin a expliqué son geste par le fait que le gouverneur avait pris la défense d’Asia Bibi. Ce policier est depuis soutenu régulièrement par des manifestations de Pakistanais réclamant sa libération.

Les derniers mots de Hena Akhter 14 ans, ce lundi 1er février 2011, à sa mère ont été « je suis innocente » Ce qui n’a pas sauvé la jeune fille, violée par un de ses cousins âgé de 40 ans, de la fatwa prononcée par les villageois de Shariatpur (Bangladesh, pays islamique « modéré » …) qui la condamnait à 101 coups de fouet, sentence à exécuter en public. Elle est tombée après le 70ème coup, admise à l’hôpital, décédée une semaine après. L’autopsie n’a trouvé aucune trace de violence et la mort a été enregistrée comme suicide.

Certes, on dira que des exemples ne justifient pas de condamner une religion embrassée par plus d’un cinquième de la population mondiale. Certes, on continuera de dire que « l’islamisme » ne représente pas l’islam. Sans vouloir même concéder que c’est la banalisation de « l’islamisme » au sein des populations musulmanes qui pose problème. Qui pose problème car il s’agit des signes évidents des moyens mis en œuvre par cette religion pour s’assurer de la soumission de ses fidèles à ses rituels, condition essentielle pour aboutir un jour à ce qu’elle vise, la domination du monde.

Alors ? L’islam « religion de paix, de tolérance et d’amour » ? Pourquoi BHO ne demande-t-il pas l’avis de Asia Bibi ou de la famille de Hena Akhter ? Mais pourquoi le ferait-il ? Regardez l’Eurabia (et la marche forcée de l’islam dans ses pays) qui n’a rien à dire sur ce qui se passe à Bruxelles, à Malmö ou dans le Nord de la France et qui se complaît dans la même tolérance vis-à-vis d’une religion intolérante. Et qui attend que nous soyons tous des dhimmis …ZZ763FEEB4.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by martin
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens