Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 12:46

 

 

 

Cela n’a pas duré très longtemps : même pas trois semaines depuis que le Hamas a provoqué la nouvelle guerre avec Israël et, toutes affaires cessantes, Syrie, Afghanistan, Irak, Soudan, le « Califat Islamique » mis à part car non essentiels … la France (mais pas seulement …) commence à se détacher de ce qu’elle avait clairement souligné au départ : Israël a été attaqué par le Hamas, Israël a le droit de se défendre. Pourquoi ? Pourquoi maintenant ? Quel est le contexte ?

*

Le porte-parole du Hamas, Sami Abu Zuhri, en conférence de presse pour les journalistes friands de nouvelles pour condamner Israël, mais qui s’étonnent de la décision prise par son organisation de lancer une nouvelle guerre vu les destructions qui allaient survenir, résume la situation : « Nous (le Hamas) ne menons pas notre peuple à la destruction. Nous les conduisons à la mort."

*

Intervention terrestre d’Israël.

 

Des soldats voient un âne chargé venant à leur rencontre : il lui tirent dessus, il est chargé d’explosifs suffisants pour détruire un pâté de maisons, il explose. D’autres soldats voient une femme s’approcher d’eux : à distance, il lui demandent de s’arrêter ce qu’elle ne fait pas. Ils lui tirent dessus, sa veste explosive explose. Son cadavre sera compté parmi les « morts civils » selon les comptes du Hamas, pris tels-quels par l’ONU. Un âne et une femme.

 

L’ONU trouve, dans deux écoles différentes des dizaines de fusées à plus ou moins longue portée. Une protestation est élevée et les fusées transmises à la police du Hamas. D’une troisième école (plusieurs dizaines de personnes s’y abritent) un tir de RPG vers un char israélien. Les soldats ripostent, 15 personnes tuées, autant de cadavres à compter comme civils pour le décompte des journaux télévisés du soir. Et pour montrer la barbarie de la soldatesque israélienne qui tire sur des civils.

*

Mercredi dernier, les 28 ministres de l’Union Européenne se rencontrent à Bruxelles et, entre autres, une déclaration est publiée :

 

« Les 28 ministres des affaires étrangères condamnent fermement les tirs aveugles de roquettes, par le Hamas contre Israël et les groupes militants de la bande de Gaza, qui visent nuire aux populations civiles. Ce sont des actes criminels injustifiables. L’Union Européenne appelle le Hamas de mettre fin immédiatement à ces actes et de renoncer à la violence, tous les groupes terroristes de la Bande de Gaza devant être désarmés »1

 

Le site du Quai d’Orsay résume la déclaration :

 

Proche-Orient : «  les ministres ont appelé toutes les parties à mettre en œuvre un cessez-le-feu immédiat et à permettre un accès humanitaire complet et sûr à Gaza. Ils ont condamné les tirs de roquettes et la perte de centaines de vies humaines. Ils ont rappelé que l’opération militaire israélienne doit être proportionnée et respecter le droit international humanitaire. L’Union européenne a également fait part de sa disponibilité à réactiver la mission d’assistance au contrôle des frontières EUBAM Rafah » Sept mots uniquement correspondent à ce que les 28 ministres (le français inclus) ont déclaré. Comment s’étonner ensuite que la presse est totalement en faveur du Hamas ?

 

La France : Laurent Fabius qui s’est agité pendant trois jours pour obtenir que les « amis » de la France -le Qatar et la Turquie- obtiennent du Hamas qu’il accepte un cessez le feu proposé par l’Egypte et accepté par Israël. Sans succès aucun. Mais la Turquie ? Dirigée aujourd’hui par un clown islamiste dont l’antisémitisme transpire par tous les pores. Un violeur en série de droits humains qui accuse cyniquement Israël de commettre un «génocide » et qui est la tête d’une mafia. Qui a créé des structures financières, sociales, religieuses et juridiques parallèles à celles constitutionnelles pour maintenir son organisation mafieuse. Comme il n'était pas en mesure de contrôler le pouvoir judiciaire, il a créé un nouveau système de tribunaux extraordinaires qui sont remplis de fidèles et des juges partisans, tous à sa botte. Ami de la France selon Monsieur Fabius. Kemal Attaturk doit se retourner dans sa tombe.

 

La France qui veut avoir un rôle de conciliateur compte tenu de ses relations. « Un conciliateur c’est quelqu’un qui nourrit un crocodile en espérant qu’il sera le dernier à être mangé. » Winston Churchill.

 

La France qui commence par interdire des manifestations pro-palestiniennes mais qui les autorise ensuite. En sous-traitant au service de l’ordre de la CGT l’organisation et la tâche d’éviter de « débordements ». Débordements, car à Barbès la chienlit (comme disait le Général) a jeté son masque : les manifs ont comme objet de soutenir le Hamas, non pas « le peuple palestinien » quoi qu’ils en disent. Il suffit de rappeler que l’Autorité Palestinienne a commencé par condamner le Hamas pour le lancement de fusées et qu’en Cisjordanie (Judée et Samarie, c’est selon …) le 2,4 millions de palestiniens n’ont pas été (trop) solidaires de leurs frères de Gaza. Barbès ? Plutôt Place Tahrir, Djénine ou Bamako.

 

 

Sans titre1-copie-2

Manifestation pour le Hamas à Paris : 700 morts pendant le dernier week-end en Syrie. Rien. Aucune manifestation pour les 270 filles kidnappées par le Boko Haram. Le jour de l’arrivée des unités françaises à Bangui (opération Serval) 1000 morts – qui se souvient de Sabra et Chatila et de la condamnation d’Israël pour avoir « fermé » les yeux ?

« C'est un sale coup que sont en train de faire les rejetons de notre siècle à leurs ancêtres. Marx, Lénine, Staline, Trotsky, frayant avec Goebbels. Hitler dans le même lit que son ami palestinien Amin El Husseini, et que Hassan El Banna, fondateur des Frères Musulmans. Sans parler de Mohammed, le Prophète lui-même, au nom duquel on vient de s'emparer de la République! Tous derrière le drapeau du Hamas brandi, chantant la nouvelle Internationale: ''C'est le Djihad final, groupons-nous et demain, le Khalifat sera le genre humain''...(HUFFINGTON POST).

 

Manifestation “nous sommes tous des Hamas”. Le Hamas qui ne veut pas reconnaître Israël, même pas accepter un cessez le feu, qui ne reconnaît pas les arrangements passés par l’Autorité Palestinienne et qui vise ouvertement à la destruction d'Israël. Le Hamas qui opprime une population entière, traite les femmes comme des objets de qualité inférieure et persécute les chrétiens tout en construisant un donjon de la terreur et une armée de combattants dédiés à la guerre sainte. Tous civils.

 

Et surtout “ne pas importer le conflit” Mais comment ne pas voir l’analogie : la France coupable d’avoir raté l’intégration de la « diversité », Israël coupable car pas d’état palestinien, des immigrants (ou descendants) criminels exonérés (voir dernières condamnations par une justice curieuse, mais celle du peuple en France) – des terroristes palestiniens excusés (ou « compris »), la sharia à Gaza – des quartiers (cités) interdits aux « souschiens ». Ceux qui excusent tout aux palestiniens depuis plus de 65 ans sont les mêmes qui excusent la criminalité (d’une partie) de la « diversité » car colonisation, chômage, discrimination, contrôle au faciès, etc., Ce n’est pas par hasard que l’on appelle les terroristes palestiniens « militants » (en oubliant qu’ils militent pour la destruction d’un état et un nouveau génocide pour un peuple …). Comme on appelle les voyous des banlieues qui sont les premiers à venir « casser du juif » des « jeunes ». On a arrêté récemment dans une action violente un « jeune » d’une banlieue de Paris. Il avait 36 ans mais pour la presse qui a son agenda ou celui de ses journalistes, c’est un jeune

 

La France qui tient le pompon des agressions antisémites en Europe. On nous explique que c’est normal car la France compte la plus grande communauté musulmane au Nord de la Méditerranée (France, premier pays musulman de l’Europe … cela doit faire tourner le Général dans sa tombe …) soit entre 5 et 10 millions d’êtres (fourchette large car les statistiques concernant l’origine de la population sont interdites. Comme les recherches sur le gaz de schiste … pauvre France) et aussi la plus grande communauté juive de l’Europe, quelques 500.000 âmes.

 

La France qui, sous des gouvernements de droite comme de gauche, tout en se gargarisant avec le « vivre ensemble », la laïcité et/ou la lutte contre le communautarisme, a laissé prospérer un antisémitisme notoire que la gauche voudrait mettre au compte de l’extrême droite et non pas à celui de la « diversité ». La preuve ? On se rappelle le sujet seulement quand il y a un Ilan Halimi, ou un ignoble Merah ou un non moins ignoble Nemmouche.

 

« Tous les gens prudents et politiques ont beau désavouer catégoriquement l'antisémitisme proprement dit, cette prudence et cette politique ne sont pas dirigées contre le sentiment antijuif lui-même, mais seulement contre ses dangereux excès Nietzsche (Des préjugés des philosophes).

La France qui veut oublier que le sort des juifs a toujours été le test infaillible de la santé morale d’une nation. Et quand on sait qu’en 2013 l’émigration de juifs de France vers Israël a représentée 65 % de plus qu’en 2012, quand en 2014 plus de 5.000 juifs quitteront la France pour Israël (soit 1% des juifs de France) on devrait commencer à comprendre que ce que la France permet ne pourra conduire qu’a des situations comme celles auxquelles Israël a à faire face. Cela prendra 20 ou 50 ou 100 ans mais tant que la France aura oublié la Nuit de la Saint Barthélémy l’avenir sera écrit sur ses murs.

 

1 C’est tellement grotesque que l’on ne peut même pas en rire … Qui assurera la démilitarisation de Gaza? L’OLP? Les casques bleus? Ou des contingents français et italiens ? La résolution 1706 pour le désarmement du Hezbollah en 2006, vous vous en souvenez ? Aujourd’hui le Hezbollah dispose de plus de 50.000 fusées acquises, installées et prêtes à l’usage sous le nez et la barbe des contingents français, italien et autres présents pour assurer son désarmement …

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens