Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 12:02

 

 

Au bout de quelques jours, les questions se faisant d’autant plus nombreuses que mon silence se prolongeait … le moment est venu pour répondre à la question majeure : guerre à Gaza et après ?

 

1.     Prologue – depuis le début de l’année « l’entité terroriste » connue sous le nom de « Gaza », contrôlée par le Hamas (succursale des Frères Musulmans qui, avec l’appui de BHO, sont devenus les maîtres de l’Egypte), a tiré plus de 1.100 fusées (plus ou moins artisanales) sur le territoire d’Israël. Et au cours de la deuxième semaine de novembre seulement plus de 350. Après de multiples avertissements, que le silence assourdissant de la « communauté internationale » n’a pas enregistré, Israël a décidé de mettre fin à la vie d’un terroriste (« commandant militaire » du Hamas) et lancer une opération de représailles.

2.     Constat – préparé à en découdre (selon certains ayant souhaité la conflagration) Hamas a tiré sur Israël plus de 1.500 fusées dont quelques unes en direction de Tel Aviv et/ou Jérusalem en provoquant la mort de six israéliens. Ils ont eu en échange 160 morts dont 92 "combattants", 1.500 sites détruits, 19 chefs terroristes éliminés, 980 rampes de tirs de roquettes détruites, 30 centres de commandement de premier ordre détruits, 140 tunnels de contrebande d'armes (entre Gaza et la pays frère, l’Egypte) détruits, 66 tunnels utilisés pour des activités terroristes détruits,  42 salles d'opération et bases du Hamas détruites, 26 sites utilisés pour la fabrication et le stockage d'armes détruits et des dizaines de rampes et de sites de lancement de roquettes à longue portée détruites aussi. Après huit jours de représailles l’aviation israélienne manquait de cibles … 

Sans-titre-1-copie-1.jpg

Ajoutez à cela que l’arsenal de fusées (fournies, pour l’essentiel, par l’Iran) a été réduit au moins de moitié ( sinon de deux tiers) et vous aurez, comme moi, du mal à comprendre pourquoi le Hamas et ses sponsors (mais aussi une bonne partie de la gauche mondiale via les média qu’elle contrôle) crie victoire ! Vous aurez aussi du mal à comprendre pourquoi on considère que Gaza est une « prison à ciel ouvert » ou sévit une « crise humanitaire » et dont la population souffre à cause de « l’occupation israélienne » quand on voit l'arsenal dont on disposait et les infrastructures nécessaires pour l'utiliser.

3.      Crier « victoire » - il y a 45 ans, dans une guerre provoquée par Nasser qui voulait (déjà …) détruire Israël et qui n’a duré que six jours, ce pays a mis en pièces les armées de l’Egypte, la Jordanie et la Syrie. L’Egypte a perdu le Sinaï (territoire trois fois plus grand que celui d’Israël), la Jordanie a perdu la Cisjordanie (annexée, sans reconnaissance internationale, après la guerre de 1948) et la Syrie a perdu le plateau du Golan (occupé, en partie, par ses armées en 1948). Qu’importe … les pays arabes ont crié victoire et on édicté les trois NON de Khartoum : non à la paix, non à la reconnaissance d’Israël, non à des négociations avec.

Il y a 39 ans, dans une guerre, de nouveau provoquée par l’Egypte et la Syrie, après des jours d’angoisse quand la survie d’Israël était sous le signe de l'interrogation, l’armée de ce pays se trouvait en territoire égyptien à 101 km du Caire et dans le Nord à 60 km de Damas. Qu’importe … les pays arabes ont crié victoire et fêtent l’événement depuis.

Il y a 30 ans, dans une guerre provoquée par les bandes d’Arafat qui avait transformé le Liban en « terre de résistance », l’armée d’Israël est arrivée à Beyrouth, a laissé la France sauver Arafat et ses bandes en les transférant en Tunisie mais pendant 19 ans le Nord d’Israël n’a plus été attaqué. Qu’importe … le Hezbollah (et les pays arabes à sa suite) ont crié victoire quand Israël, fort des promesses de l’ONU, de la France et d’autres « pays responsables » s’est retiré du Liban.

Il y a six ans, dans une guerre (mal conduite) provoquée par le Hezbollah au Liban, on a vu Israël détruire toutes les fusées à longue portée fournies par l’Iran à son supplétif dans la première heure de la guerre et, grosso modo, un quart des infrastructures libanaises (avec une préférence marquée pour celles appartenant au Hezbollah). Qu’importe … le Hezbollah (et les pays arabes à sa suite) ont appelé la guerre « la divine victoire » s’auto convainquant qu’Israël avait perdu la guerre.

Alors … entendre le Hamas (et tous ceux qui le soutiennent y compris ceux qui le font par haine d’Israël, en particulier et des juifs, en général) qu’il a remporté une victoire contre Israël il y a deux semaines

 « Les Arabes n'ont jamais admis leurs défaites dans les guerres avec Israël et la cause palestinienne est devenue plus compliquée. Et maintenant, avec le Printemps Arabe sans fin, le monde arabe n'a pas le temps de s’occuper des réfugiés palestiniens ou de la cause palestinienne, parce que de nombreux Arabes sont des réfugiés eux-mêmes et se trouvent sous les attaques constantes de la part de leurs propres forces armées. Des Syriens quittent leur propre pays, non pas parce que des avions israéliens lancent des bombes sur eux. C'est l'armée de l'air syrienne, qui fait tomber les bombes. Et maintenant, des irakiens musulmans arabes, les cerveaux les plus intelligents, quittent l'Irak. Au Yémen, la tragédie humaine la plus triste du monde est écrite par les Yéménites. En Egypte, les gens du Sinaï sont oubliés….  «  Enfin, si la plupart des pays arabes sont dans un tel désarroi, qu'est-il arrivé à l'ennemi juré des arabes (Israël)? Israël dispose maintenant de capacités de recherche les plus avancées, des meilleures universités du monde et des infrastructures de pointe. Beaucoup d'Arabes ne savent pas que l'espérance de vie des Palestiniens vivant en Israël est beaucoup plus longue que dans de nombreux pays arabes et qu’ils jouissent d’une liberté  politique et sociale bien meilleure que celle de beaucoup de leurs frères arabes. Même les Palestiniens vivant sous occupation israélienne en Cisjordanie ……….. bénéficient de davantage de droits politiques et sociaux que certains endroits dans le monde arabe. N'était-ce pas un israélo-palestinien l'un des juges qui ont envoyé un ancien président israélien en prison ?... Le printemps arabe a montré au monde que les Palestiniens sont plus heureux et en meilleure situation que leurs frères arabes qui se sont battus pour les libérer des Israéliens. Maintenant, il est temps d'arrêter la haine et les guerres et de commencer à créer des conditions de vie meilleure pour les générations futures arabes. » (Abdulatif Al-Mulhim, Amiral, Marine Royale Saoudienne, http://www.arabnews.com/home), 17 octobre 2012).

En un mot comme en cent, chaque fois que des guerres (toutes provoquées par ceux qui ne voudront jamais admettre l’existence d’un état juif dans le territoire du wakf légué à eux par Allah …) non seulement la paix s’éloigne mais le monde arabe revient, un peu plus, dans les ténèbres du sous-développement dont la cause principale est l’emprise de l’islam.

4.       Le cercle vicieux – Le dernier épisode, « guerre à Gaza » est un parfait résumé de ce  qui se passe d’habitude :

-  un acteur arabe (pays ou entité terroriste comme le Hamas ou le Hezbollah) faisant preuve d’une amnésie remarquable, croit que le moment est venu pour « vaincre » Israël (ou lui faire perdre encore un peu de son standing  international car nonobstant le résultat … Israël sera condamné ..) et agit jusqu’au seuil où la riposte israélienne devient inévitable ;

-  Israël sort victorieux de l’épreuve, dont la durée n’a été déterminée que par le temps nécessaire pour la « communauté internationale » de demander à Israël de ne pas agir d’une manière « disproportionnée » et de sponsoriser un « cessez-le-feu »

-  le monde arabe déclare urbi et orbi qu’Israël a été vaincu et instille cette vérité de circonstance dans les cerveaux des « masses arabes » disponibles à croire que l’ennemi a été vaincu.

            Et le cycle se répète à satiété …

5.    La suite – Ce qui devait arrivé est arrivé : « le printemps arabe » tellement applaudi par tous les gens de bien du monde (accessoirement par tous ceux qui vouent Israël à la disparition) se transforme, non pas en « hiver » mais en cauchemar. Des islamistes prennent le gouvernail dans les pays les plus évolués (Tunisie, Egypte), une guerre ayant fait plus de 40.000 morts a lieu en Syrie (aucune manif de la Bastille à la République … mais au lendemain du cessez-le feu à Gaza regardez « les musulmans qui tuent des musulmans ») et ceux qui pourraient la gagner avec l’aide de l’Occident éclairé sont des « barbus » pires que les islamistes du Caire ou de Tunis …, bref, on se trouvera avec une rive Sud de la Méditerranée entièrement entre les mains de ceux dont l’ambition est de transformer l’Europe (Eurabia c’est dépassé …) en dar-al-islam (territoire islamisé) quitte à passer, si nécessaire par l’étape « dar-al-harb » (territoire de conquête par la guerre).

ZZ5BDAF505-copie-1.jpg

oooooo

Pendant ce temps … la crise économique sévit en Europe mais on continue de transférer plus de 500 milliards d’euros annuellement aux pays du golfe (pour leur pétrole) dont une partie est utilisée pour construire des mosquées en France, en Italie et ailleurs et/ou pour assurer que les « militants » de tous poils (musulmans ..) n’arrêtent pas de montrer au monde l’avenir heureux dont il disposera quand la charia sera la loi universelle : la promesse d’Allah ne souffre pas de ne pas être réalisée.

Sans-titre-copie-1.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens