Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 13:46

 

Jusqu’à la dernière minute j’y croyais, j’espérais. Je n’avais pas accepté l’idée que l’élection allait être un référendum anti NS pendant que le monde, l’Europe et, encore plus, la France étaient en crise. Je ne pouvais m’imaginer, car sachant que le pays est de droite à 55% et de gauche à 45, que le peuple de France allait faire un choix allant contre lui-même en occultant, pour un instant d’ivresse pour certains, ce que l’avenir va lui réserver.

 

C’est sans surprise que j’ai vu que le meilleur score en France Métropolitaine de FH est celui de la Seine Saint-Denis : 65,3% des voix. Comme quoi, il faut se résoudre à l’évidence, les imams de France ont entendu l’appel de Tariq Ramadan …

 

Mais ils n’ont pas été seuls. Notre pays décompte 6 millions de personnes émargeant, directement ou indirectement, au budget de l’état et les associations financées par la collectivité emploient plus de 2 millions de personnes – soit, avec les membres de leurs familles en âge de voter, environ, 14/15 millions d’électeurs. Plus d’un tiers du corps électoral français, acquis -pour des raisons évidentes- au candidat de la gauche. Alors, s’étonner qu’il fût majoritaire à Paris aussi n’a aucun sens … Même si 20% des électeurs du FN ont voté pour lui (sans quoi il n’aurait pas été élu …).

 

Mais essayons d’aller un peu plus loin. Il se trouve que (selon les données du 1ertour) 36,9% des électeurs (MLP, JLM et les « illuminés ») sont partisans de la sortie de l’euro. La politique économique annoncée par FH (comme celle pour laquelle la Grèce a voté, hier) va avoir des conséquences négatives pour l’existence de l’euro, personne ne conteste cette vérité. En clair, et toujours selon les données du premier tour, on peut dire sans se tromper que 65% des électeurs sont, peu ou prou, contre l’euro et que seulement 35% (NS +FB) ont montré un attachement farouche à cet acquis européen. Qui a constitué, pour la France, un parapluie étanche à l’abri duquel elle s’est endettée à taux réduit pendant une dizaine d’années car incapable de faire les réformes nécessaires pour arrêter sa perte de substance …

 

Il s’ensuit, selon moi, que –nonobstant l’antipathie promue, martelée, répétée ad nauseam par tous les médias de France à l’encontre de NS- la vraie raison du vote en faveur de FH est liée à l’horreur inspirée à une grande partie du peuple par tout ce qui vient de l’étranger, Bruxelles et l’euro, en particulier et pour simplifier. Et naturellement par tout ce qui peut venir de l’Allemagne : les boches n’ont qu’à payer … on va pas leur laisser maintenant le droit de nous commander ! De s’être serré la ceinture pendant une dizaine d’années ne leur donne pas le droit de nous prêcher le même régime. A nous qui adorons les 35 heures, les RTT, les ponts (et viaducs), les cinq/six ou plus de semaines de congés payés et la CMU, le RSA et tant d’autres douceurs de l’état providence le plus dépensier du monde …

 

Le tout sur fond de xénophobie d’une autre partie de ce noble peuple, rendue de plus en plus présente par une immigration non contrôlée et une intégration impossible vu la composition ethnique de ladite immigration. Tant et si bien que si l’on compare 2002 avec 2012, on constate que Jean-Marie n’a obtenu un score supérieur à 20% que dans 25 des 101 départements français tandis que la Marine l’a obtenu dans 43 départements … Ce qui promet pour les élections législatives quand, selon des sondages avancés, il y aura plus de 350 ballotages pour les 577 sièges de députés. Ballotages ? Triangulaires, pour presque la totalité, UMP-PS-FN. Nous y voilà, le FN a pris la place du PC des années 60/90, place qui lui a permis de maintenir un groupe de plus de 30 députés au parlement tout en devenant (ce qu’il est aujourd’hui) une secte.

 

En 1981 la folie dépensière des socialistes a dû être arrêtée au bout de deux ans. Les paris sont ouverts pour cette fois-ci mais … on ne parle que de semaines ou de mois, au maximum. Mais, cet impétrant pour lequel ses camarades n’avaient qu’un mépris condescendant (ils l’avaient connu comme secrétaire général du PS pendant 11 ans …), comment a-t-il fait pour réunir les suffrages de 20 millions de français qui se veulent plus instruits, plus cultivés et plus intelligents que le monde entier ?

 

Comment un obscur « apparatchik » dont la charge la plus importante a été de présider le conseil général d’un département où ce qu’il faut savoir c’est, surtout, comment caresser les culs des vaches et renifler les fromages de la région et pas tellement comment équilibrer ses comptes, comment est-il devenu président de ce beau pays de France ? Devant un NS dont la compétence et le courage étaient unanimement reconnus ? Mais qui n’était pas sympathique. Et qui ne sortait pas des pépinières des élites françaises (SciencesPo, ENA, etc.,). Pas de miracle, le peuple préfère les démagogues. Surtout quand ils se nappent du savoir qui leur a permis d’accéder au rang des élites …

 

« Economiquement, je veux qu’il gagne car FH sera un désastre pour la France a dit un de ses proches. Mais … pour la stabilité sociale il vaut mieux que la gauche gagne cette fois-ci »

 

Stabilité sociale … Des semaines ? Des mois ? JLM et ses troupes avec l’aide de la plus grande centrale syndicale, qui détient le monopole de plusieurs « centres de pression », ne vont pas laisser FH s’affranchir de leur vigilant appui, eux qui annoncent qu’ils veulent prendre le pouvoir dans les dix années qui viennent. Ils vont le soutenir comme la corde soutient le pendu car ils savent que les socialos ont toujours trahi … Mais les faits sont têtus (disait le Camarade Lénine …) et, effectivement, FH sera obligé soit de les trahir soit de faire subir au pays une descente aux enfers à nul autre pareille.

 

Ainsi va la vie … en France. Ce qui se passe en Irlande, Grèce, Espagne, Italie et Portugal ce n’est pas notre problème. Eux ils n’ont pas réussi à changer le cours des choses en Europe tandis que nous … Et si l’euro disparaît dans la tourmente qui nous pend au nez, on reviendra aux drachmes, escudos et autres pesetas et avec le temps le peuple oubliera ses rêves. Mais qui sait … il ira encore à la Bastille, cette fois-ci pour la détruire à nouveau au lieu de fêter son départ pour le pays de cocagne qu’on lui a promis, là où règne la justice et l’égalité, où on prend aux riches pour donner aux pauvres et où chaque jour ont dit que demain on va raser gratis …

Partager cet article

Repost 0
Published by martin - dans France
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens