Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 17:17

Prions pour 2010

 

C’est la saison des vœux. Au lieu d’en exprimer on devrait, peut-être, prier pour que ceux formés par les uns et les autres se réalisent. Lesquels ?

 

Le jour de Noël, un « jeune » nigérian musulman (pourquoi la presse insiste-t-elle sur sa jeunesse et non pas sur sa religion, en voilà un mystère ; jusqu’ici ce n’est pas les « jeunes » qui se sont distingués comme terroristes mais plutôt des musulmans) a utilisé un nouveau système pour déjouer la vigilance des contrôles dans les aéroports : il a caché les éléments d’une bombe dans son sous-vêtement. Depuis que Richard Reid avait caché sa bombe dans ses souliers dans tous les aéroports du monde (sauf un) nous sommes obligés d’enlever nos chaussures. Y compris la dame de plus de 80 ans qui aurait fait faire « bling » au passage du portique à cause de sa prothèse de hanche …

 

Et voilà, déjà politiquement incorrecte. Comment peut-on considérer un milliard et demi d’êtres, adeptes de l’islam, d’être des terroristes ? Remarquez, on est obligés de faire le constat que depuis des années déjà, si tous les musulmans ne sont pas terroristes, tous les terroristes appréhendés sont musulmans. Et, nonobstant notre volonté d’occulter la réalité, ils ne font pas mystère des raisons qui les animent : tuer les infidèles, assurer la domination de l’islam qui doit conquérir le monde. On dira qu’ils tuent aussi des musulmans. Effectivement, au Pakistan, dans un petit village appelé Shah Hassan Khel, les talibans ont désapprouvé la tenue d’un match de volley-ball – élément de la culture occidentale. Deutsche Presse Agentur indique qu’il y a eu 95 morts. Ils tuent aussi des musulmans qui commettent le pêché d’intégrer la culture occidentale. N’attendez pas que les musulmans « modérés » descendent dans les rues pour fustiger les crimes de leurs frères. Leur colère est sélective, ils l’expriment contre les caricatures danoises ou contre les représailles israéliennes à Gaza.

 

Prions pour 2010 ? Que le vœu des gens raisonnables soit exaucé : appeler un chat, un chat, reconnaître que l'islam est en guerre avec le monde occidental. En guerre démographique par sa colonisation de portions entières de continents et en guerre de terreur par les actions de ses « minorités agissantes » (Blanqui, repris par Lénine). L’Occident -car c’est contraire à ses valeurs fondatrices- ne veut pas admettre ce qui est pourtant visible. Non seulement il ne veut pas l’admettre mais le président de la seule super-puissance va au Caire pour déclarer « au monde musulman » (qu’est-ce à dire ?) que son pays va « lutter contre les stéréotypes négatifs liés à l’Islam partout où ils apparaissent » En occultant, à dessein, le fait que c’est l’islam qui est en guerre contre les sociétés libres et ouvertes de l’Occident. Mais souvenons-nous qu'il s’appelle Barrack Hussein Obama.

 

Prions pour 2010 ? Que les vœux d’arrêter la marche vers la bombe de l’Iran soient exaucés. Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre … Depuis sept années les preuves s’accumulent pour montrer que des pans entiers du programme nucléaire de l’Iran n’ont rien à voir avec le nucléaire civile. L’arrivée de la nouvelle administration américaine a donné à ce pays une année supplémentaire pour arriver à ses buts. Vous vous souvenez ? Une première date limite pour arrêter l’enrichissement de l’uranium pour juin 2009 (élections en Iran), ensuite une deuxième pour septembre 2009 (Assemblée Générale de l’ONU), ensuite une troisième – octobre 2009, ensuite une avant-dernière (il y aura toujours une dernière …) pour la fin de l’année. Mais les valeureux partenaires de l’Occident que sont les russes viennent de déclarer « Moscou n’est pas convaincue que l’Iran se prépare à fabriquer une bombe et aucune évidence contraire ne lui a pas été présentée » (Ministre Adjoint des Affaires Etrangères, le 25.12.09). Nous sommes en 2010 et on semble avoir oublié les ultimatums de l’Occident à l’Iran. Qui pendant ce temps poursuit son programme, renverse les rôles en fixant un délai de 30 jours à l’Occident pour qu’il accepte ses propositions et prépare ses acolytes (Syrie, Hezbollah et Hamas) à une attaque contre Israël si les installations nucléaires iraniennes seraient détruites. Et l’Iran s’enfiche comme d’une guigne des ultimatums des Occidentaux en faisant semblant de démentir l’existence d’un contrat d’achat de 1.300 kg d’Uranium enrichi du Kazakhstan. Et pour faire bonne mesure s’installe en Amérique Latine avec l’aide de Venezuela, directement et par Hezbollah indirectement. On assistera sans doute, ici, à ce qui s’est passé au Liban à partir de 1982 (création du Hezbollah par et avec l’effort de l’Iran trois ans seulement après la «révolution» khomeyniste). Un an après, 241 marins américains et 63 soldats français périrent dans deux attentats exécutés par les gens du Hezbollah. Le Venezuela qui commence à prétendre que la Colombie est « l’Israël de l’Amérique Latine » …

 

Prions pour 2010 ? Que le vœu de ceux qui souhaitent que l’Occident se réveille soit exaucé. Pour l’instant il continue à apaiser et l’islam, son ennemi principal et l’Iran, futur (actuel ?) fer de lance de celui-ci. En espérant que les choses s’arrangeront. Au moins pour les pays qui font profession d’être amis des deux. En oubliant le mot de Churchill «celui qui apaise le crocodile en le nourrissant va être mangé en dernier » Car comment appeler autrement ce qui se passe actuellement ? « Nous ne sommes pas en guerre contre l’Islam » « Il ne faut pas tirer des conclusions hâtives (massacre de Fort Hood) » « il s’agit d’un extrémiste isolé (la bombe dans le slip – après qu’il ait dit lui-même qu’il a été formé par Al Qaida au Yémen …) » voilà quelques extraits des positions prises par BHO. Et l’Angleterre ? Par la bouche de son ministre des Affaires Etrangères déclare en 2009 « la notion de guerre contre le terrorisme est trompeuse et erronée et a fait probablement plus de mal que de bien car il n’y a pas d'ennemi unifié, transnational. Les menaces terroristes sont multiples et hétérogènes, nous avons affaire à une myriade de formes différentes». – (David Millband). Quand on apprend que le massacreur de Fort Hood avait comme mentor un imam du Yémen (tué depuis par un drone américain …) qui a été en relation avec l’homme à la bombe dans son slip il suffirait de consulter les bases de données de tous les services de renseignement pour savoir ce que l’on sait : tous les terroristes ou apprentis ou ceux qui sont sur le point d’en devenir sont musulmans. David Millband ne le sait pas. Pourquoi ? Peut-être aussi parce que les statistiques anglaises (on a le droit de demander la religion des recensés là-bas …) montrent que dans 22 ans 40% des foyers anglais seront d’origine musulmane. Que des systèmes de contrôle dans les aéroports laissent passer des suicidaires, c’est une chose. Que les responsables des nations qui, auparavant, avaient protégé le monde contre d’autres barbaries, soit ignorent les réalités soient les cachent volontairement, il s’agit non seulement de faire montre de méconnaissance idéologique ou psychologique mais de trahison pure et simple.

 

Prions pour 2010 ? Que le vœu de ceux qui souhaitent la libération du peuple iranien de la tyrannie des mollahs soit exaucé. Encore faudra-t-il que l’Europe, premier partenaire commercial de l’Iran actuel y consente. Car le commerce entre l’Europe et l’Iran a dépassé 25 Milliards d’euros en 2008 et augmente année après année. Les principaux bénéficiaires ? L’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la France. Un jour, libéré de sa tyrannie, l’Iran se souviendra de ceux qui ont assuré la survie du régime des mollahs. Comme l’Irak, six ans après la guerre contre Saddam Hussein, où curieusement (ou peut-être pas tant que ça), Total n’a réussi à obtenir pas un seul des sept contrats de développement de sites pétroliers … Ceux qui manifestent, presque tous le jours, contre le régime iranien se souviendront de ceux qui ne les ont pas aidés en passant sous silence ce qui se passe à Téhéran ou ailleurs en Iran. Comme de cette déclaration curieuse de B. Kouchner qui, d’un côté, prêche pour des sanctions économiques contre l’Iran (dans la presse française …) mais, d’un autre côté, déclare à New York Times «les sanctions pèsent en particulier sur les classes moyennes de la société, mais surtout sur les plus défavorisés » (28 juin 2009). Quèsaco ? Est-on pour ou contre les sanctions ? Tout d’abord, Monsieur Kouchner ment : les sanctions pourraient toucher uniquement les privilégiés qui ont accès au profits du pétrole, du gaz ou des importations variées. Mais en réalité, la Chine ne va pas acquiescer car Pékin a besoin du pétrole iranien et pour le reste elle n’est pas concernée. Dubaï ne va pas arrêter son commerce illicite massif avec l'Iran. Pas quand l’émirat a une dette de 80 Milliards de $ qu’il ne peut pas rembourser. La Russie de Monsieur Poutine qui fait d’excellentes affaires avec l’Iran (armement, le réacteur nucléaire de Busher, etc.,) ne respectera aucun de accords qu’elle signerait éventuellement. Comme le Qatar, les Émirats Arabes Unis ou le Koweït l’Irak ou le Pakistan. Pourquoi accepteraient-ils les sanctions. C’est vrai, depuis l’arrivée de BHO aucun régime despotique n’a plus de peur pour son avenir. Le temps de la démocratie pour le monde musulman est passé. Personne ne craint plus l’Amérique et aucun manifestant à Téhéran ou à Damas ou au Caire ne croit que l’Amérique de BHO viendrait à son secours. Ce que ce pays avait fait du temps « refuzniks » russes, ce qui a été fait pour que l’imposture totalitaire communiste s’écroule, l’Amérique de BHO ne le fera plus. A l’inverse -et sans attendre BHO- l’Occident a laissé faire le génocide au Rwanda, laisse faire le génocide au Darfour mais a « sauvé » les musulmans de Bosnie et du Kosovo de la barbarie serbe. Cherchez l’erreur … Désabusé, le monde constate que l’Amérique ne fait plus incliner la balance du bon côté en dernier ressort. Churchill disait « à la fin, l’Amérique choisit toujours la bonne solution qui était visible dès le départ mais … après avoir essayé toutes les autres » Il reste à voir si ce mot a encore de la valeur.

 

Prions pour 2010 ? Que le vœu de ceux qui souhaitent la paix au Proche Orient soit exaucé. Malheureusement, nonobstant les conférences, les plans, les contraintes, bref, tout ce que l’on fait pour endormir les gens, rien n’est moins sûr. Un seul exemple suffit. Il y a cinq ans le premier ministre libanais était assassiné, selon toutes vraisemblances, par des suppôts de la Syrie. Devant l’opprobre mondial (la France en tête pour des raisons non seulement de droit des peuples à     disposer d’eux-mêmes…) la Syrie est obligé de quitter le Liban après une occupation de 30 ans. Un tribunal international est constitué mais dès que l’instruction arrive trop près des cercles dirigeants syriens des témoins, et non des moindres, commencent à disparaître, assassinés ou pas. Et l’enquête s’enlise sans chances de déboucher sur quoi que ce soit. Mais l’Iran veille au grain et par Hezbollah interposé obtient une position dominante dans le gouvernement libanais dirigé par le fils du premier ministre assassiné. Le cercle est fermé, il y a deux semaines, ce fils (indigne ?) va à Damas (comme d’autres à Canossa jadis) pour faire allégeance à l’assassin de son père. Et l’Occident (la France la première) accepte la nouvelle mainmise de la Syrie et de l’Iran sur ce voisin d’Israël : les deux ayant juré de détruire cet état.

 

Au fait, au début de ce texte j’avais indiqué que l’on doit se déchausser « dans tous les aéroports du monde (sauf un) ». Lequel ? L’aéroport Ben Gourion de Tel Aviv, considéré pourtant comme le plus sûr du monde. Cela paraît curieux ? Ce ne l’est pas. Là-bas on a compris qu’il ne faut pas enquiquiner les gens avec les ciseaux à ongles ou les dentifrices liquides qu’ils ont le droit de prendre en avion. Ou les obliger à se déchausser. Là-bas ils ont compris que ce n’est pas par leurs bagages que l’on doit trouver les terroristes mais par ce qu’ils ont dans leur tête. La batterie de questions posées par de « jeunes » gens intelligents, au contrôle avant l’embarquement, appelle des réponses dont le collationnement in vivo fixe un seuil de dangerosité qu’aucun apprenti terroriste n’est capable de prévoir. Depuis le 30 mai 1972 (Armée Rouge Japonaise) cet aéroport n’a connu (ou n’en a pas fait état …) aucun passage de terroriste.

 

Prions pour 2010 ? Espérons que suite à la dernière contribution musulmane au bonheur de l’humanité (la bombe dans son slip) … on ne nous demandera pas d’enlever nos sous-vêtements dans tous les aéroports du monde …

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by martin
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens