Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 15:57

 

Loin de LA, de ses Oscars et du succès (bravo !) d’un film français obtenant, pour la première fois dans l’histoire du cinéma français cinq Oscars, des lecteurs du blog ne se laissent pas conter … Et les questions qu’ils posent méritent, il me semble, réponse. J’essaye de synthétiser (pour ne pas trop ennuyer …).

 

Pourquoi les Etats Unis veulent-ils arrêter Israël de détruire (toute ou partie) le programme nucléaire militaire iranien ?

 

a.     ayant tourné le dos aux craintes d’Israël depuis que BHO est président, les EU affichent clairement une nouvelle doctrine fondée sur deux concepts : (i) aucune projection de force (et encore moins une activité « cinétique ») si leurs intérêts ne sont pas directement menacés et (ii) le rapprochement avec le monde arabo-musulman (une force mondiale car nombre, ressources et retards géopolitiques – le tout pouvant être utilisé pour le renouveau des EU) ; l’illustration est venue en 2011 – le « printemps arabe » et, en particulier l’Egypte : les EU ont sacrifié Moubarak aux intégristes Frères Musulmans (les assassins de Sadat …) que des responsables américains ont qualifiés de « laïcs » … et dont ils ont fait l’allié principal des EU au Proche Orient ; qui l’eut cru ? « Une organisation qui représente l'un des plus fanatiques et dangereux des groupes islamistes, pour qui la violence et le terrorisme sont ancrés dans leurs gênes. Farouchement anti-occidental, anti-chrétien, antisémite, engagé à imposer la charia pour arriver au califat mondial - et prêt à employer tous les moyens pour atteindre ses objectifs " (IL – JP)

b.     les soucis d’Israël ont, pour l’essentiel, comme sujet l’Iran : en arrivant, BHO a proposé à Israël un marché – Israël fait la paix avec les palestiniens et les EU s’occupent de l’Iran (« toutes les options sont sur la table ») ; quatre ans après, nonobstant la tentative de BHO de réduire Israël aux lignes d’armistice de 1948 (en changeant ainsi une politique vieille de plus de 40 ans fondée sur une résolution de l’ONU ayant mis fin à la guerre de 1967), les EU ne se sont pas occupés de l’Iran laissant ce dernier continuer son programme nucléaire militaire à la faveur de « négociations et sanctions » qui n’ont rien apporté ; les soucis d’Israël sont de nature existentielle car les mollahs répètent tous les jours de la semaine leur volonté de détruire Israël ;

c.      BHO veut arrêter Israël de lancer une opération militaire contre l’Iran car (x) ceci « enflammera » le monde arabe (bien que certains états seront prêts a applaudir en cachette) et ceci sera contraire au deuxième concept de base de sa politique étrangère, (xx) ceci pourrait faire grimper le prix du pétrole à des niveaux inconnus (mais pouvant créer des contraintes économiques aux  EU avant les élections présidentielles …) et (xxx) parce que cela démontrera encore plus clairement l’échec de la politique proche orientale de BHO depuis quatre années.

 

Les EU ne s’opposent-ils pas parce que leurs informations montrent que l’Iran ne veut pas « la bombe » ? Et aussi parce qu’ils ne croient pas à la capacité d’Israël de réussir ?

 

d.     certes, les informations des uns et des autres peuvent ne pas dire la même chose mais, enfin, comment peut-on croire que ce pays accepte d’être mis au ban du monde, subir des sanctions « de plus en plus mordantes » s’il n’a pas quelque chose à cacher ? Si son programme nucléaire est uniquement civil qu’est-ce qu’il empêche d’ouvrir toutes les portes de tous les sites « nucléaires » (il en a deux douzaines) et montrer urbi et orbi que l’on lui fait un mauvais procès ?

e.     le faisceau d’indices concordants accumulé par l’AIEA est tel que plus personne ne croit les iraniens, sauf -en apparence tout au moins- les EU ;

f.      non, les EU s’opposent parce que (deuxième concept de la politique étrangère de BHO) leurs intérêts pourraient être menacés (pétrole, présence au Proche Orient, etc.,), intérêts devant lesquels le sort d’Israël n’a pas beaucoup d’importance (sauf pour amadouer les donateurs juifs démocrates, première force de frappe pour l’élection présidentielle …) ;

g.     oui, à entendre L. Panetta ou le Général Dempsey (qui considère les mollahs fanatiques qui attendent le Mehdi … comme un acteur rationnel !), une action militaire israélienne ne pourra pas faire grande chose,  sauf d’avoir des conséquences incommensurables ; il y a, d’évidence, une action concertée de pratiquement tous les échelons décisionnaires américains pour faire en sorte que l’on décrédibilise une action israélienne tout en montrant aux iraniens que les EU ne sont pas solidaires d’Israël ; la mémoire des décideurs est courte … la guerre de six jours quand Israël a détruit les armées arabes de cinq pays en moins de six jours ? Entebbe ? la destruction de l’Osirak (1981, 2000km aller/retour), la destruction des postes de commandement de l’OLP à Tunis (un raid aérien de 4.600 km aller/retour en 1985 …) ; la destruction du réacteur syrien/Nord coréen ? Quelques exemples qui devraient faire réfléchir les gens quant à ce qu’ils savent sur les capacités d’Israël … Et dans le concert des « ce ne sera pas possible » voilà une voix différente : Hans Rühle, un des experts les plus réputés du temps de la « guerre froide » vient de publier dans Die Welt un papier avec le titre révélateur « Comment Israël peut détruire le programme nucléaire iranien ». Fort de ce qu’il sait, il prédit qu’Israël est capable de détruire le programme militaire iranien sans qu’il puisse être repris pendant dix ou vingt ans … Et les EU ne le savent pas ? Allons …

h.     le drame qui se prépare si l’Iran n’est pas arrêté dans sa course vers la bombe se résume en quelques constats simples : Israël devra vivre avec une épée de Damoclès sur sa tête (ce qu’elle n’acceptera pas), l’Arabie Saoudite, la Turquie et peut-être l’Egypte se doteront de moyens nucléaires militaires car ils ne pourront pas faire autrement devant leur ennemi de 1400 ans (chiite contre sunnites …), le traité de non prolifération volera en éclats et le monde se trouvera avec de possesseurs de moyens nucléaires dont la prise de décisions ne sera pas, réellement, rationnelle …

 

Si Israël lance une opération militaire contre l’Iran que feront les EU ?

 

i.       en ce moment, les EU font tout ce qu’ils peuvent pour qu’il ne se trouvent pas devant une telle éventualité ; deux théories ont cours déjà (y) BHO a de nouveau écrit au « Guide Suprême » iranien en lui offrant de laisser l’Iran enrichir de l’uranium (soi disant pour des besoins civils … et ce en dehors des obligation de l’Iran contractées dans le cadre du Traité de Non Prolifération …) à condition que l’Iran ouvre ses sites aux inspecteurs de l’AIEA qui rapporteront ensuite que le programme iranien n’est que civil et (yy) BHO ne fait rien pour la Syrie (on se souvient que l’intervention en Libye a été décidée car « il y avait danger d’un massacre » … tandis qu’en Syrie on compte déjà plus de 7.500 morts …) car il espère que la Russie de M. Poutine le suive dans son approche pour l’Iran s’il laisse en place le boucher ophtalmologue de Damas – vous allez voir, bientôt M. Poutine proposera de laisser l’Iran enrichir de l’uranium ce à quoi la « communauté internationale » s’est opposée depuis des lustres et lancer des mises en garde à Israël ….;

j.       si, un jour, à « 3 heures du matin » BHO apprend qu’Israël a lancé une opération militaire contre l’Iran, il se trouvera devant le champ de ruines de sa politique étrangère :

 

Ø  si, comme il est probable, l’Iran s’en prend à des intérêts américains (troupes en Afghanistan, bases militaires un peu partout, voie maritime Détroit d’Hormuz, etc.,) il ne pourra que réagir ;

Ø  il ne pourra que réagir car la grande majorité du peuple américain se sentant solidaire d’Israël, BHO perdrait autrement toute chance d’être réélu en novembre ;

Ø  et si les supplétifs de l’Iran (Hezbollah, Hamas, Syrie) entrent dans la danse il assistera à la destruction du Liban et, sans doute de la Syrie – avec des pays arabes come l’Arabie Saoudite lui disant « on vous l’avait bien dit » …

 

Est-on sûr qu’Israël lancera une opération militaire ? Il semblerait que leurs services de renseignement et une partie des militaires ne le conseille pas.

 

Oui, c’est vrai ; Entebbe ? déconseillé, destruction de l’Osirak, déconseillée, OLP à Tunis ? déconseillé, Dar-el-Azur ? déconseillé … On oublie qu’en Israël les décideurs sont les politiques … Et les politiques, aujourd’hui, les deux ayant la plus grande importance sont – un de droite et un de gauche, les deux ayant la conviction que leur pays ne peut pas vivre avec un Iran nucléaire. Et sauf les respect qu’ils doivent à BHO (enfin, ce qu’il en reste …) ils feront ce que leur conscience et les possibilités de leurs militaires leur diront de faire.

Téhéran, Avenue Kargar

Teheran-banner.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens