Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 18:45

 

 

La Corée du Nord a assumé, pendant quatre semaines, la présidence de la Conférence des Nations unies sur le désarmement, l'organisme mondial chargé de l’interdiction de la course aux armements nucléaires et de la prévention d'une guerre nucléaire.


Le régime qui viole en permanence les contrôles nucléaires de l'ONU, qui est la cible de sanctions de l'ONU, qui est le premier proliférateur de la technologie nucléaire (aides connues à l'Iran et à la Syrie) a été en charge de l'organisation responsable de la négociation des accords multilatéraux de contrôle des armes de destruction massive telles que biologiques et chimiques et/ou des matières fissiles.


Le symbolisme de la Corée du Nord ayant en charge le désarmement mondial, pour quatre semaines, est monstrueux et cela en dit long sur l'ONU, ses processus de décision et sur son Secrétaire général Ban Ki-moon.


Ban Ki-moon qui a salué la « Conférence internationale sur la lutte mondiale contre le terrorisme » organisée par l'Iran, et qui a accueilli des représentants de la Corée du Nord et de la Syrie ainsi que le président soudanais Omar el-Béchir, recherché par la Cour pénale internationale car accusé d’avoir organisé un génocide.

 

Le président palestinien Mahmoud Abbas a déclaré que les juifs ne seront pas autorisés à vivre dans l’Etat palestinien dont il demande la reconnaissance à l’ONU. La communauté chrétienne palestinienne arabe a diminué de façon spectaculaire dans les dix-huit dernières années depuis que l'Autorité palestinienne contrôlée par l'OLP gère une partie de la Cisjordanie (Accords d’Oslo). Aujourd'hui, Beit Jalla, une fois une banlieue chrétienne de Jérusalem, n’a plus de population chrétienne et à Bethléem, ville à majorité chrétienne depuis toujours en Terre sainte, est désormais peuplée d'une majorité musulmane. De plus, les chrétiens palestiniens ont à faire face à une campagne déterminée de conversion forcée à l'Islam par le gouvernement du Hamas à Gaza. Par ailleurs, le seul Juif autorisé à résider dans la bande de Gaza est l’otage franco-israélien, captif depuis cinq ans, Gilad Shalit. Tout cela n’empêche pas que la Norvège, d’autres pays nordiques et, naturellement, les bien pensants de notre continent stigmatisent Israël en tant qu’état coupable d’apartheid.

 

Un responsable politique égyptien, vice-président du parti libéral Wafd a remis en cause la Shoah, le livre d'Anne Frank et les attentats du 11 septembre à New York. "la Shoah est un mensonge, le livre d'Anne Frank un faux et les attentats du 11 septembre, made in USA", a déclaré Ahmed Ezz El-Arab. "Les Juifs sous occupation allemande étaient 2,4 millions, donc s'ils ont tous été exterminés, où sont les 3,6 millions restants", s'est interrogé ce politicien égyptien alors qu'il était en Hongrie pour la Conférence sur la Démocratie et les Droits de l'Homme... Le printemps arabe se prépare à un hiver de longue durée.

 

Pendant ce temps, comble d'ironie, les gauches de toute l’Europe ont décidé de « forcer » le blocus de Gaza pour aider les « pauvres palestiniens ». Non pas avec des biens mais avec leur apport moral, montrer au monde qui mérite d’être vilipendé et qui mérite d’être aidé. Du mauvais côté, Israël, du bon côté, le régime islamiste instauré par l’organisation terroriste Hamas à Gaza suite à un coup de force sanglant contre l’Autorité Palestinienne.

 

La monnaie unique européenne donne des signes qui montrent qu’elle pourrait s'effondrer. Plusieurs pays européens (les « PIIGS ») risquent, à plus ou moins long terme, la faillite. L'État-providence, modèle social européen est en ruines. Des millions d'Européens forment des armées de chômeurs. L’Europe (avec la France à sa tête) est en train de perdre la guerre commencée avec la Libye (sans savoir exactement pourquoi elle a été déclenchée).

Syrie.png

 

 

 

Eberluée par ce qui se passe en Syrie l’Europe ne sait pas à quel saint se vouer et laisse le boucher de Damas trucider son peuple comme son père l’avait fait il y a presque trente ans. L'immigration musulmane en Europe est devenue, pratiquement, incontrôlable. La loi islamique (charia) s’installe en catimini ou à visage ouvert dans de nombreuses parties du continent. L’Union des organisations islamiques françaises (UOIF), liée aux Frères Musulmans, a émis des fatwas qui encouragent les musulmans français à rejeter toute autorité (naturellement, laïque), qui ne trouve pas de justification dans la charia.

La France, qui a la plus grande population musulmane de l’Europe, vient de mettre en place une série de modifications fiscales et législatives pour stimuler le secteur de la finance islamique. Les banques françaises sont incitées, par le gouvernement français, de prendre une part du secteur bancaire islamique en France et de ne pas négliger le marché financier islamique mondial qu’il estime être d'une valeur de 120 Milliards d’euros et dont Paris voudrait prendre 10% en 2020.

 

On peut, donc, oublier un peu l’Iran qui est en train de dépasser la Chine pour le nombre d’exécutions capitales pendant qu’il prépare la bombe

 

 

Iran.png

 

 

 

Mais nonobstant tout ce qui précède, les gauches européennes (mais pas seulement elles) considèrent que la seule cause qui vaille c’est Gaza.

 

On vit une époque formidable et on n’a pas encore tout vu …

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Liens