Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

14 août 2007 2 14 /08 /août /2007 18:55

En paraphrasant Virgile

 

 Texte Repris de LIBERTY VOX, version raccourcie

Timeo Danaos et dona ferentes (Virgile, Enéide) serait un bon avertissement pour les
20 millions de musulmans qui vivent en Europe. Deuxième religion du continent, premier groupe ethnique attaché à une structure idéologique commune. Ayant réussi, à force de multiplier les réclamations contre leur « humiliation », les accusations « d’islamophobie » à l’encontre des populations autres que musulmanes, ayant fait de leur ethnicité une profession qui leur accorde des ménagements sans équivalent, les voilà maintenant devenus le centre d’intérêt des parlementaires européens. 214 membres du Parlement Européen, regroupant des représentants de 33 parti socialistes et sociaux-démocrates ont créé un comité pour étudier les voies pour combattre l’islamophobie qui sévirait en Europe. Les 25 membres du comité  veulent “écouter” les 20 millions de musulmans qui vivent maintenant en Europe pour pouvoir comprendre leurs problèmes et pour proposer des solutions pour  apaiser leurs griefs. Peut-être que l’on en fait trop et que ce qui s’est passé aux Pays Bas récemment sera considéré plus tard comme le signal d’un revirement. Sans aller jusqu’à une Saint Barthélemy … il serait peut-être prudent que ces populations fassent une pause sur la voie de leur conquête de l’Europe. Bref, qu’ils se méfient d’un cadeau empoisonné comme celui que leur offrent les 214 députés européens, socialistes et certains grecs, de surcroît.

 

Car à trop en faire, on s’apercevra qu’en réalité ce qu’il faut craindre ce ne sont pas les « islamistes » (sous-entendu, les terroristes quand on ne les appelle pas « activistes » ou « militants » voire « extrémistes » - mais c’est rare …) mais simplement l’islam. Le Coran est d’une clarté aveuglante pour ce qui est de la guerre sainte (jihad) pour conquérir le monde et y appliquer la charia, de l'apostasie et du traitement des femmes. C'est l'obligation de chaque musulman d’apporter l'Islam aux infidèles d'abord en utilisant la dawa (technique de propagande religieuse) ou en convertissant, puis par le jihad, si les infidèles refusent de se convertir. Les infidèles sont obligés d'accepter l'Islam. Certes, les chrétiens et juifs ont un choix : ils peuvent adopter l'Islam et disposer des mêmes droits que les autres musulmans, ou ils peuvent rester attachés à leur « livre » et mener la vie d'un dhimmi (citoyen inférieur). Il n’y a plus beaucoup de juifs en Europe pour s’en occuper mais … plus de 400 millions de chrétiens (au moins nés tels même si une grande partie se déclarent agnostiques, athées ou libre penseurs). Et les « grands soirs » n’ont peut-être pas disparus de l’histoire de ce continent tourmenté.

 

En attendant, comme une proie hypnotisée par un cobra (ou une mante religieuse …) l’Europe n’en peut mais. La Commission de Bruxelles vient d’accorder un don de 4,8 Millions d’euros aux palestiniens de Nahr-el-Bared ayant fui le camp de réfugiés au Liban où depuis trois mois l’armée libanaise assiège des « activistes » (ou « militants ») du Fatah-al-Islam, organisation que d’aucuns lient aux services syriens. Résumons : dans un pays souverain (le Liban), des terroristes armés jusqu’aux dents tiennent tête depuis trois mois à une armée disposant de tout l’armement imaginable et fait fuir « ses frères ». Que vient faire l’Europe dans ce bourbier ? Si les gens en besoin étaient des serbes, des gitans ou des moldo-valachs la Commission aurait-elle ouvert la bourse comme pour les palestiniens ? Non. Mais il s’agit de palestiniens et … on ne peut pas les laisser dans le besoin.

 

Naturellement, on fait cela aussi pour aider le processus de paix entre Israël et les palestiniens. Maintenant, il a les bons palestiniens (M. Abbas, son organisation le Fatah) et les mauvais (le Hamas ayant réussi par un  coup de force à prendre le pouvoir à Gaza). Et on ne sait plus comment cajoler les bons palestiniens. Israël, ce pelé, ce galeux (ce coupable …) n’a besoin de rien. Société tolérante et égalitaire avec des élections ouvertes, périodiques, transparentes, une presse libre et non censurée, des comptes de la nation sous examen public minutieux et l’état de droit au lieu du droit de l’état, d’une police religieuse forte de milices armées. Et où les crimes  d'honneur ne sont pas admis. Les pauvres palestiniens, depuis qu’ils auraient dû essayer de construire les structures d’un état n’ont rien de tout cela. Il faut donc les aider.

 

Mais aider qui ? Et pourquoi ? La nouvelle théorie (après tant d’autres) c’est qu’il faut aider le Fatah pour isoler le Hamas. Tout au moins c’est la théorie de la communauté internationale et de son bras séculier pour le Proche Orient, le Quartette. Dont fait partie la Russie.

S. Lavrov, ministre des affaires étrangères russe, vient de déclarer « Nous maintenons nos contacts avec le Hamas pour à aider à résoudre le conflit israélo-palestinien » Pendant que le chef suprême du Hamas K. Meshaal déclare « Je veux expliquer à l'Ouest et aux allemands, qui font l’objet d’un chantage en raison de ce que le nazisme aurait fait aux Sionistes ou aux juifs. Je dis que ce qu’Israël a fait aux palestiniens est beaucoup plus que ce que nazisme a fait aux juifs. Et on sait qu’il y a exagération concernant la question de l'holocauste. … Quant à l'holocauste sioniste contre les palestiniens, et contre les peuples arabes et de la nation islamique - c'est un holocauste qui est commis en plein jour, avec la totale connaissance des médias mondiaux. Personne ne peut le nier ou dire que c’est une exagération » Voilà l’organisation avec laquelle la Russie veut résoudre le conflit israélo-palestinien.

Toujours aider les palestiniens. Pour quoi faire ? Selon Mahmoud Zahar, ancien ministre du Hamas, en prenant le pouvoir à Gaza le Hamas a mis la main sur des documents prouvant la corruption du Fatah. Et ce à quoi étaient destinés les fonds que l’Europe leur accordait sans contrôle aucun. « Deux peintures d’une valeur $66.000 ont été présentées comme cadeau donné à une femme à Paris par la PA, qui a également payé des millions de dollars pour couvrir les dépenses personnelles des fonctionnaires aînés de Fatah et de leurs familles » Un des documents présenté à la presse à Gaza prouve qu'Arafat avait approuvé le paiement de quelques $30.000 pour couvrir des frais d'université à Londres pour les filles de son conseiller de médias. Un autre indique qu'Arafat avait approuvé un paiement annuel de $90.000 pour couvrir les frais universitaires du fils d'un autre haut fonctionnaire qui étudiait en Allemagne. D’autres documents prouvent également que l’AP avait investi les fonds internationaux dans divers projets économiques, particulièrement au Liban. Dans un cas, un fonctionnaire du Fatah habitant au Liban a été reçu des centaines de milliers de dollars pour l’achat de maisons et de véhicules luxueux. Il a également reçu $40.000 pour régler le mariage de son fils et encore $30.000 comme compensation pour  les dommages subis par la voiture de sa fille » Le Hamas apporte la preuve de la corruption du Fatah, Fatah qui est le bon palestinien maintenant et auquel l’Europe (mais pas seulement elle) s’empresse à le couvrir d’argent.

 

Quant au grand ami d’Israël, l’Amérique, il se livre (pour des raisons internes liées à la future élection présidentielle)à un jeu qui est aussi absurde que dangereux pour Israël. Bien sûr la presse écrit en « cinq colonnes à la une » qu’Israël a reçu 30 milliards de dollars pour acheter des armements. On occulte qu’il s’agit de dépenses sur dix ans et que, jusqu’ici, comme l’Egypte voisin, Israël disposait d’un crédit d’achat d’armements américains d’un montant de 2,5 Milliards de $/l’an. Selon les spécialistes du sujet, l’augmentation (25 %) n’est qu’une « sucette » pour qu’Israël ne vocifère pas trop pour ce qui est des dizaines de millions
de $ d’armement qui sont proposés à l’Arabie Saoudite et à ses voisins du Golfe. Entre autres, ce pays recevra de JDAM (bombes intelligentes guidés par satellite). A part de les envoyer vers Israël, personne ne voit où les Saoudiens pourraient utiliser ces munitions. Alors ? A quoi joue le Président Bush à 18 mois de la fin de son mandat ? Comme l’Iran n’arrête pas de s’armer (merci la Russie), doit-on comprendre que l’on rejoue la course aux armements qui a mis à terre l’économie soviétique pendant la présidence Reagan ? 

 

Mais, Israël dispose encore de pas mal d’entregent de par le monde. Et comme on ne prête qu’aux riches, voilà le Général Kirov, Chef des Services Secrets de la Bulgarie qui déclare « Le Mossad a été parmi les services de sécurité étrangers qui ont aidé à libérer les infirmières bulgares et le docteur palestinien  de l’emprisonnement à vie en Libye »

 

Dommage que la presse française ne dise rien sur ce sujet … 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by martin
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens