Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

2 janvier 2021 6 02 /01 /janvier /2021 09:08

Curieuse habitude que nous avons, en France, d’écouter religieusement le discours des présidents de la République au soir du 31 décembre. Une partie d’entre nous s’attendent à les voir faire le bilan de ce qu’ils avaient réalisé l’année passée et une autre partie attends qu’ils nous disent ce que l’on fera (ou devra faire) l’année qui vient pour que le pays se porte mieux. Comme, depuis quelque temps le bilan est de moins en moins présentable … la raison demanderait à ce que l’on nous dise uniquement ce qui sera fait l’année prochaine pour que l’on aille mieux.

Sans tourner autour du pot, convenons que, cette fois-ci, notre Président à déçu les deux auditoires : il n’a pas fait le bilan de 2020 ni n’a-t-il dessiné le (son) projet pour 2021. On est resté sur notre faim. Certes, il nous a dit qu’il faut préparer la France de 2030 … Mais comme il n’y a pas grande monde pour prendre la chose au sérieux, puisque nous sommes tous abasourdis par le fait qu’il nous semble vivre sur une autre planète, regardons quelques morceaux de son intervention :

  1. Je suis sincèrement convaincu que nous avons fait les bons choix aux bons moments
  2. De cet esprit de responsabilité collective …. qui nous permet aujourd’hui de tenir mieux que beaucoup face à l’épidémie. 
  3. …. nos concitoyens œuvrant dans les secteurs de la culture ; … … ce peuple uni, solidaire, fier de son histoire, de ses valeurs, de sa culture.
  4. ...L’espoir vit dans la liberté ….. dans la force de notre culture...

Oyez bonnes gens, notre Président est sincèrement convaincu, que ce qu’il a fait était bien. Et bien entendu, c’est cela qui explique que nous avons fait mieux que beaucoup d’autres. Dommage qu’il ne nous ait pas détaillé le propos : 2,5 fois plus de morts chez nous qu’en Allemagne (988 vs 396 par million d’habitant – Statista, Google, OMS) ? Peut-être c’est à se vanter d’avoir fait moins mal que la Belgique ? Toutes les palinodies de 2020 (masques, tests, lits de réanimation, disponibilités doses vaccin, impréparation de la logistique de distribution et d’utilisation, etc.,) font partie de ce qu’on aurait fait mieux que d’autres ? Dommage, qu’une fois de plus on nous prenne pour des jeans-foutre auxquels on peut raconter n’importe quoi, de toute manière on oubliera.

Mais la malhonnêteté intellectuelle a des limites : dans les 14 minutes de discours il nous a parlé trois fois de «notre culture».

Le même qui - À Lyon ce dimanche, Emmanuel Macron a lancé : «Il n'y a pas de culture française. Il y a une culture en France. FIGAROVOX/TRIBUNE, 6 févr. 2017. Alors, quand  «croit-il sincèrement» ce qu’il dit ? En 2017 ou trois ans après ?

Mais puisque le blog s’appelle France – Israël, il y a lieu de s’arrêter un peu sur ce qu’on voit de l’autre côté de la mare : la France a-t-elle fait mieux qu’Israël ?

Il suffit de regarder quelques éléments statistiques pour se rendre compte du fait que ce petit pays ne fait pas partie de ceux que notre Président classe comme ayant fait moins bien que nous. Nombres de morts ? 2,5 fois moins en Israël que chez nous (par million d’habitants). Vaccination ? Israël vient d’atteindre le million de personnes vaccinées (11,5% de sa population – Our World Data 01.01.21) et ceci à un rythme de plus de 150.000 vaccinations/jour (c’est, vraiment, pathétique d’entendre des journaleux à longueur de journée à la TV ou à la radio, qui ne savent pas de quoi ils parlent dire que cela est possible parce qu’il s’agit d’un petit pays… les pauvres !) ; ce pays estime pouvoir vacciner 25% de sa population avant fin janvier et la totalité de la population acceptant le vaccin (estimée à 85/90% du total) en avril/mai.

Pour la France, le Ministre de la Santé vient d’annoncer le 31.12 : «et bientôt plus d'une centaine d'hôpitaux équipés pourront les délivrer (les vaccins, MB) chaque jour. Sur tout le territoire métropolitain et en Outre-mer», a-t-il promis. «De plus, avant la début février, de 1ers centres de vaccination ouvriront en ville, pour commencer à vacciner les personnes âgées de 75 ans et plus, puis les 65 ans et plus,   etc.,». On dispose aussi d’une déclaration du député  LRM «L'objectif de 15 à 20 millions de Français vaccinés à la fin du premier semestre sera tenu» Laissons de côté le curieux «avant la début février» et faisons un peu d’arithmétique : comptons comme objectif 17,5 millions ; la vaccination commençant le 15 janvier, pour l'atteindre il faudrait le faire avec un rythme constant de 106.000/jour. 30% de moins qu’en Israël et si le rythme est maintenu, les derniers des 60% des français qui acceptent d’être vaccinés le seront … en octobre 2021 ! Entre temps, confinement, couvre-feu et dé-confinement feront qu’il y aura encore 20-30.000 morts. Les prévisions valent ce que valent … pour l’instant on a vacciné Mauricette et encore 199 personnes.

France – Israël. Je ne puis pas ne pas rappeler le propos de Daniel Bernard (Ambassadeur de France, décédé depuis longtemps) à Londres, en  2001 (wikipedia) : «All the current troubles in the world are because of that shitty little country Israel.» Naturellement, à l’époque, le Quai d’Orsay a pris sa défense en publiant un communiqué mélangeant le vrai, le faux et un improbable puissamment alambiqué.

Au fait …  «le pays de m…e» s’est fait encore remarquer par l’Université de Stanford : A dozen Israeli researchers were ranked among the world’s top 50 in their disciplines, a new study from Stanford University showed, with a further 333 researchers coming in the top two percent of the world. Out of 160,000 researchers evaluated from 149 countries, researchers from Tel Aviv University (TAU) consistently ranked top. 33 of them were among the top two percent, of which 155 were included in the top one percent and 74 in the top 0.5 percent. (aflau.org, 21.1.20)

En attendant les prix Nobel … ils en ont eu de 2000 à 2020 neuf. Sacré pays de m…e !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents

Liens