Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 18:21

 

C’est drôle, le dernier texte mis en ligne s’occupait, essentiellement, de ce qui se passe au Proche Orient, pourtant la majorité des commentaires reçus a trait à la France. Et on peut soupçonner les préférences politiques des lecteurs qui ont réagi au texte en cause car deux questions posées prennent le pas pour la plupart : (a) pourquoi dites-vous qu’il s’agit d’un « ectoplasme, inconsistant » et (b) « qu’est-ce qui vous fait dire que son programme manque de sérieux ? »

 

A tous ceux qui m’écrivent je dois réponse. Allons-y.

1. FH n’a jamais rempli de fonction ministérielle ni participé à une quelconque action d’éclat au plan industriel, financier, culturel ou même de gestion administrative dépassant son propre budget personnel. A tel point que celle qui l’a connu le mieux, SR, de conserve avec Martine Aubry n’a pas arrêté de mettre en garde les militants socialistes, et par delà eux, la France entière, quant au fait qu’il n’était pas (et sans doute il n’est pas) un homme d’action déterminé quand il s’agit de prendre une décision importante. En charge du PS pendant presque dix ans, son crédo était simple : « faire la synthèse ». Faire la synthèse quand il s’agit des courants du PS … ne doit pas réclamer les mêmes talents que celui de diriger la cinquième puissance industrielle du monde qui, de plus, dispose d’un « bouton » nucléaire. Vu son cursus qui peut lui faire confiance pour prendre la décision imposée par « le coup de fil de trois heures du matin » ? C’est pour cela, en résumé, que l’on peut considérer FH comme un ectoplasme, inconsistant. Cela étant, notre pays se donne, de temps en temps, le droit de jouer avec son avenir à quitte ou double : cela donne les 14 années de Mitterrand, ses trois dévaluations (1981, 1982 et 1983 – réévaluation du DM et Florin), la retraite à 60 ans et le cortège de douceurs de l’état providence financées à crédit. Cela donne les 12 ans de J. Chirac dont le premier discours comme président affirmait qu’il ne touchera pas aux « avantages acquis » … et qui a laissé, en période de cohabitation, imposer les 35 heures qui ont ébahi le monde entier. Alors, après 26 ans d’immobilisme pendant lesquels l’appareil industriel français a été démantelé, en raison premièrement d’un coût du travail affligé par des charges sociales absurdes, quand le pays croule sous sa dette extérieure dont le service deviendra bientôt insupportable, eh bien, qu’à cela ne tienne il se prépare (selon les sondages) à élire un autre visionnaire dont les 60 propositions (il a fait un rabais de 45% sur les 110 propositions de F. Mitterrand de 1981 …) auront comme effet non pas de redresser la France mais, au contraire d’accélérer son déclin. FH inconsistant ? Regarder Georges Papandreou, leader socialiste grec, qui a gagné les élections il n’y a pas très longtemps avec un programme comme celui de FH. FH inconsistant ? Qui peut le prendre au sérieux quand il dit qu’il va « renégocier » un traité européen que la France va signer début mars ? Sans parler du respect qu’il suggère aux 16 autres cosignataires de la zone euros de montrer dorénavant à la signature de la France …

 

2. Je me suis infligé la lecture intégrale du programme de FH. Je ne mettrai en exergue qu’une petite sélection de perles qui, même pour ceux qui n’ont que des notions élémentaires d’arithmétique, posent problème.

  • une proposition « forte » (je ne discute pas sa justification, uniquement son coût) consiste dans « l’embauche de 60.000 enseignants, 12.000 chaque année du quinquennat » ; au départ (duel télévisé avec Martine Aubry), il s’agissait d’un coût total de 1,9 Mrd d’euros ; depuis quelque temps le coût est indiqué « 500 millions d’euros par ans, donc 2,5 Mrds au bout du quinquennat » que vous avez dû entendre, à profusion chaque fois que les radios et les télévisions lui ont donné la parole ; arithmétique : si 500 millions première année, la deuxième aura à supporter 500 millions pour les 12.000 enseignants embauchés la première année et 500 millions pour ceux de la deuxième année donc 1 Mrd : continuez et vous trouverez un coût pour le quinquennat de 7,5 Mrds d’euros, trois fois plus que ce qu’il raconte ; personne autour de lui pour lui expliquer cela ? le président de la commission de finances de l’Assemblée Nationale ou le président de la Cour des Comptes, les deux socialistes pur sucre et en même temps compétents ? Une seule conclusion : coupable (car il ment) ou incapable (car il ne sait pas de quoi il parle) ;

  •  

  • pour « accompagner la croissance » il annonce des mesures (pas de jugement de valeur sur ce qu’il met en avant – les emplois jeunes, le contrat génération, etc.,), d’un coût de 20 Mrds d’euros qui sera financé par des augmentations d’impôts « surtout sur les plus riches » de 29 Mrds d’euros, la différence étant utilisée au désendettement du pays ; regardons, voir : les 29 Mrds seront composés de 17,3 Mrds d’augmentations et prélèvements divers sur les entreprises (cela réduira le coût du travail déjà insupportable …) et de 11,7 Mrds d’euros sur les familles dont 11 Mrds en rabotant les niches fiscales pour être obtenus avant le 31.12.2013 (engagement auprès de Bruxelles de revenir au 3% de déficit annuel) ; mais augmenter les charges des familles devrait se faire, aussi, par la modification du quotient familial : valse hésitation, on ne sait pas que croire, sera modifié ou pas ? c’est quand même important car il s’agit de prendre aux « plus riches » 700 millions d’euros par une tranche supplémentaire de 45% « au-dessus de 150.000 € par part » alors, modification du quotient ou pas ? La solution dans le prochain numéro … Quoi qu’il en soit, comparez les 700 millions avec notre dette de 1.700 milliards (sans compter les provisions pour les retraites de fonctionnaires …) ; alors, coupable (car il ment, il a peur de prendre aux riches car, on l’a déjà vu, les départs vers la Suisse ou la Belgique ou vers Londres commencent à faire peur) ou incapable (car le jeu ne vaut vraiment pas la chandelle »

  •  

  • mais il faut faire feu de tout bois : il va prendre 2,6 Mrds sur les avantages sociaux de l’épargne salariale (8 millions de salariés qui disposent d’un intéressement dans leur société) et 3,2 Mrds d’exonérations sur les heures supplémentaires ; là il s’agit d’idéologie pure : les socialistes n’en veulent d’aucun à côté aux salaires (pas d’intéressement, pas de stock options – devenu un mot obscène …) et, surtout, en vertu d’une idée absurde, pas d’heures supplémentaires (car il faut « partager le travail », justification des 35 heures …) ; prendre aux riches ? les salariés ? C’est vrai, FH disait, encore il y a quelques années « je hais les riches » et quand on lui a demandé « à partir de quel niveau on est riche » il a répondu « à partir de 4.000 € » (sous entendu par mois, revenu individuel) ; savez-vous que ses émoluments actuels sont de 30.397 €/mois dont une partie défiscalisée ? Ce n’est pas étonnant, dès lors, de le voir montrer sa magnanimité en disant « je réduirai le salaire du président de la république de 30% » sans dire que ce salaire est déjà 30 % inférieur au sien … ; prendre aux riches ? Soyons sérieux, il va prendre aux mêmes, les membres des classes moyennes qui constituent 10% du total des foyers fiscaux mais supportent 50% du total de l’IRPP ! Coupable (car il ment, il sait que ce qu’il faudrait faire c’est renoncer à l’absurdité bien française qui fait que 50% des foyers fiscaux ne sont pas assujettis au IRPP) ou incapable (si, d’aventure, il ne sait pas ce qui se passe en France et en Navarre) ;

  •  

  • il prévoit l’augmentation du taux de prélèvements obligatoires de 45,1% en 2012 à 46,9 en 2017 – en apparence une augmentation de 1,8% du taux mais … le diable est dans les détails ! Comme il indique un taux de croissance du PIB qui va de 0,5% en 2012 et à 2,5% sur les trois dernières années du quinquennat, l’accroissement de 1,8% du taux de prélèvements obligatoires représenterait un surcroît fiscal de 14% du PIB de 2012 à 2017 ! Et si la croissance n’est pas au rendez-vous (c’est déjà vu car tous les gouvernements, de droite et de gauche l’ont attendue comme on attend Godot …) et bien, on voit qu’il est coupable (car il ment en ne disant pas tout) ou incapable (car il ne mesure pas ce que, réellement, le pays aurait à subir).

oooo

 

Epigone de François Mitterrand, comme lui, il veut vendre à la France l’idée du partage (car la solidarité s’impose …), un pari sur une croissance que personne ne voit se dessiner à l’horizon et des évaluations (dans un sens ou dans l’autre) que rien ne vient corroborer.

 

« Ectoplasme inconsistant », vendeur d’illusions, élu à la présidence de la république il n’aura certainement pas une année devant lui avant d’appeler à l’aide Christine Lagarde et le FMI, comme G. Papandreou l’a fait avant lui. Mais Papandreou l’a fait avec le parti socialiste grec, FH va tout faire tout seul : lisez son programme, vous trouverez 182 fois « JE ».

 

Certes le pire n’est jamais sûr mais … le scénario le plus probable devant nous, si nous nous payons « le voyage Hollande » est l’arrivée du FMI et la descente aux enfer de ce beau pays de France.

 

Son-pote--.jpgDu-poisson--.jpg

 Son « pote » qui votera pour lui                        Ici on vend du poisson frais …

 

Ouvrier.jpg

Crédible ? Allons … il n’a jamais gagné un euro autrement qu’en émergeant au budget de l’état, d’une collectivité territoriale ou de son parti …

Partager cet article

Repost 0
Published by martin - dans France
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens