Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

21 août 2014 4 21 /08 /août /2014 19:23

 

Une affluence, anormale (?!) de commentaires au sujet du texte « La barbarie sans visage humain » (Gaza) me crée l’obligation d’un coté, de répondre à certains et, d’un autre coté, de les reproduire tellement il sont clairs.

 

Ces commentaires divers se regroupent dans plusieurs thèmes, je les sépare pour faciliter leur compréhension.

 

Disproportionnalité : Selon le Littré, « ce qui n’est pas proportionnel » ; dans tous les discours (peu ou prou) anti-israéliens relatifs à l’action de défense à Gaza (action pour laquelle, les mêmes auteurs, accordent à ce pays le droit de défendre …) on met en exergue la "disproportionnalité de la réaction israélienne". On devrait, donc se demander ce qui serait « proportionnel » aux 3.500 fusées tirées par les terroristes du Hamas vers le territoire d’Israël. La première réponse serait qu’Israël devrait tirer, elle aussi, 3.500 fusées dirigées vers les centres de population de Gaza. Ce serait, parfaitement, proportionnel … « œil pour œil, dent pour dent », la vieille loi du Talion serait remise au goût du jour. Si Israël avait fait cela, le nombre de morts à Gaza (les vrais civils, non pas les deux tiers des morts qui n’étaient que des soldats sans uniforme du Hamas …) auraient dû se compter par des dizaines de milliers : qui peut croire que 3.500 fusées non exactement directives cumulées éventuellement avec les, plus de, 4000 sorties de l’aviation israélienne, n’auraient pu faire que le nombre de morts dont le Hamas s’en targue et qui est pris, sans critique aucune par ses idiots utiles du monde occidental …

 

Mais il y a une deuxième réponse suggérée par un lecteur du Jerusalem Post : Puisque l’on sait que toutes les roquettes du Hamas visaient des centres de population israéliens et que 578 d'entre elles sont même arrivées dans les zones où les pertes civiles étaient probables (c'est le nombre de fusées détruites en vol par Iron Dome) on devrait souligner les effets possibles de ces fusées si elles avaient réellement explosées dans les zones auxquelles elles étaient destinées. Une estimation prudente de10 morts et de 50 blessés graves par fusée (en supposant qu’il n’y aurait eu ni système d’alerte préventive ni abris disponibles -reproduisant à l’identique la situation dans la bande de Gaza) cela aurait donné 5.780civils israéliens tués et 28.900 blessés, aucun d'entre eux n’étant des combattants. Il s’ensuit qu’Israël n’a pas à présenter des excuses pour la protection de sa population civile, ni que ceux qui l’accusent de « disproportionnalité » ignorent les dégâts que le Hamas aurait faits’il n’y avait pas eu sirènes d’alarme, les abris et Iron Dome. (HSS – Petah Tikva).

 

Manifs pro-palestiniennes (en France)– En laissant de coté les « mort aux juifs » ou « Hamas, Hamas, les juifs au gaz » (Munich, août 2014 …) le slogan « Gaza libre » était sur, presque, tous les calicots. En réalité, ce de quoi il est question c’est autre chose.

 

Ce que les manifestants soutiennent réellement cen'est pas une« Gazalibre », mais un état islamiste dirigée par le Hamas. Leurs protestations comportent l’approbation implicite non pas tant du droit des habitants de Gaza de vivre librement que le droit des bandes de guerriers génocidaires du Hamas d’attaquer Israël. Ils ne se soucient guère des actions des dirigeants du Hamas, bien cachés dans des abris, les mêmes qui ont dilapidé l'aide étrangère pour construire des tunnels terroristes (ou commerciaux, à leurs profits …) ou pour acquérir un arsenal de milliers de roquettes qu’ils ont fait pleuvoir sur les villes israéliennes.

 

Et quand on entend un ministre de François Hollande dire que lui, aussi, aurait pu participer aux manifestations pro-palestiniennes … on devrait se poser la question si ce ministre n’est pas, en réalité, tout simplement un exemple patent du « monstre » créé par l’apaisement des actions violentes de l’islam de France (ou d’une partie de, soyons généreux …).

 

Situation particulière de la France.– « Un indicateur frappant de ce qui se passe aujourd’hui est l'émigration massive que le pays a connu au cours de la dernière décennie, avec près de 2 millions de citoyens français qui ont choisi de quitter leur pays pour tenter leur chance en Australie, Brésil, Canada, Chine, États-Unis et dans d'autres lieux. Le dernier exode collectif de France s’est produit pendant la Révolution française, quand une grande partie de l'aristocratie attendait (en vain) le retour du roi. L’émigration d'aujourd'hui n'est pas politiquement motivée, elle est économique. Cette population se compose de façon disproportionnée (sic) de jeunes - 70% des migrants ont moins de 40 - et d’individus hautement diplômés, qui font leurs études en France mais offrent leurs compétences ailleurs. Les migrants, découragés par les salaires relativement faibles que l'économie du pays impose et du chômage toujours élevé - actuellement 10,9% - ont sensiblement augmenté en nombre depuis que François Hollande est devenu président. (Pascal Bruckner, février 2014, Le Point).

 

Pendant la même décennie la France avec une moyenne annuelle de 190.000 étrangers admis en France entre 2005 et 2010 -un peu moins, un peu plus depuis, c’est selon les sources … on peut supputer qu’environ 2 millions d’étrangers s’y sont installés. Origines majoritaires le Maghreb, l’Afrique Centrale et l’Afrique subsaharienne. Si l’on veut faire croire que les comportements économiques, sociaux, religieux de ces populations reproduisent ceux de ceux qui sont partis … on aura du mal ! Trois influences différentes et d’importance différente aussi : au moins pour une longue période, les arrivants consomment du produit national brut au lieu d’en créer, le pays s’endette pour remplacer la contribution au PNB de ceux qui sont partis et il se trouve ensuite sous « l’influence » de ceux qui lui prêtent de l’argent ou qui lui achètent les fleurons de son industrie ou de ses équipements. Regardez le Qatar, l’ami de la France (L. Fabius).

 

Monsieur de Villepin (mais pas seulement …) – Effectivement, trois figures de l’intelligentsia révolutionnaire ou postrévolutionnaire ont envoyé une lettre à F. Hollande, lettre publiée obligeamment par Le Monde. Entre autres énormités (ils sont en réalité quatre car on a ajouté l’héritière de l’imposteur Stéphan Hessel – on verra pourquoi) ils écrivent : « On ne sait pas si le président russe, Vladimir Poutine, où l'un de ses  subordonnés, a donné l'ordre de faire sauter en vol le Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Mais il y a déjà cinq fois plus de civils innocents massacrés à Gaza, ceux-là soigneusement ciblés et sur l'ordre direct d'un gouvernement. … Peut-on à la fois condamner M. Poutine et absoudre  M. Netanyahou ? »

Que l’on se mette à quatre pour écrire ce genre d’inepties … c’est curieux. Un peu moins quand on sait que, l’un, n’est autre que Régis Debray (« La révolution dans la révolution », l’inventeur de « multiples foyers » ou « plusieurs Vietnam ») capturé en Bolivie (où selon certains il aurait « donné » le Che), condamné à mort et sauvé par De Gaulle … Et qui 26 ans après était le Chargé pour les Affaires Internationales de François Mitterrand. Comment pourrait-il, ancien de Normale, Docteur de … ne pas comprendre que l’agresseur est le Hamas et qu’Israël (certes, il le vomit …) ne fait que se défendre ?

L’autre, Edgar Morin, dont les titres académiques font légion, mais qui d’origine juive sépharade se déclare être « d’identité néo-marrane » - stéréotype du juif haineux des siens et, surtout d’Israël et qui n’hésite pas à écrire « Israël-Palestine, le cancer ». Pas besoin d’être grand clerc pour savoir lequel des premiers deux termes correspond au troisième … mais pour que les choses soient claires ils va plus loin : « les juifs d'Israël, descendants des victimes d'un apartheid nommé ghetto, ghettoïsent les Palestiniens. Les juifs qui furent humiliés, méprisés, persécutés, humilient, méprisent et persécutent les Palestiniens. Les juifs qui furent victimes d'un ordre impitoyable imposent leur ordre impitoyable aux Palestiniens. Les juifs victimes de l'inhumanité montrent une terrible inhumanité ». Dans le moyen âge musulman on avait empalé des gens pour moins que ça …

Le troisième, Roni Brauman, né à Jérusalem (!) dit, en 2006 (émission Salut les Terriens) « Je pense que si j'avais été, à l'époque, en situation de prononcer un jugement, je ne crois pas que j'aurais été favorable à la création de l'état d'Israël » en oubliant qu’une partie de sa famille est partie en fumée pendant la Shoah et que son propre père est allé en Israël pour défendre ce pays attaqué (déjà …) par tous les arabes du coin en 1948. Ancien militant de la Gauche Prolétarienne il a renoncé à la citoyenneté israélienne pour ne pas faire son service militaire là-bas…

Enfin, le quatrième auteur de la lettre : Mme Christiane Hessel, Présidente d'honneur de l'association EJE (Les Enfants, le Jeu, l'Education), antenne palestinienne de La Voix de l'enfant. Auteur d’un brulot « Gaza, j‘écris ton nom » et deuxième femme de l’imposteur Stéphane Hessel (lui aussi d’origine juive …) que d’aucuns, qui lui voulaient beaucoup de bien, ont présentés, pendant de longues années, comme « un des auteurs de la déclaration des droits de l’homme ». Jusqu’en 2013 (5 mars) quand Le Monde a, enfin, publié une sorte d’interview précédée par le chapeau «La réalité est que pendant son séjour aux Nations unies, de 1946 à 1948, Stéphane Hessel n'a pris aucune part à la rédaction de la Déclaration qui eut lieu à ce moment-là. L'affaire pourrait n’avoir qu'un intérêt anecdotique si le rôle de coauteur de la Déclaration attribué à tort à Hessel n'était devenu au fil des ans un des éléments constitutifs de sa célébrité et de la vénération qui a entouré la fin de sa vie. » Et qui a été obligé de dire « J'ai assisté à sa rédaction (…). Mais de là à prétendre que j'en aurais été le corédacteur ! » « Ce travail auquel j'ai été très modestement associé … »  Remarquez la syntaxe : ce n’est pas lui qui …

Bref, les procureurs demandant à François Hollande la tête d’Israël - deux juifs haineux de leurs semblables, un révolutionnaire de pacotille et l’héritière d’un imposteur. Vaya con dios, la bruja y los tontos …

ooo

Quand on voit ce que les musulmans shiites font aux musulmans sunnites (et vice-versa), quand on voit les 200.000 morts en Syrie, quand on voit des adeptes de l’islam tuant des centaines de yazidis ou les circoncire de force (voir photo, âmes sensibles s’abstenir …), à vif, quand on voit les mêmes décapiter des occidentaux ou faire commerce à 150$ l’unité pour des filles de 10 à 12 ans sur le marché de Mosul (d’où ils ont évincés les chrétiens …) on se dit que si le Hamas avait la possibilité d’en faire autant avec les juifs … ce n’est pas l’occident qui l’arrêterait. Et, comme on le sait depuis longtemps, « si les arabes renonçaient aux armes il y aurait la paix au Proche Orient, si Israël renonçait aux armes il n’y aurait plus d’Israël ».

On connaît le texte du télégramme juif (ou de l’E-Mail …) : « Commencez à vous inquiéter. Détails suivent »

images.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens